Des habitants de Pointe aux Sables, dont les maisons ont subi des dégâts lors d’importantes averses, ont eu une mauvaise surprise en se rendant au centre de la Sécurité sociale ce jeudi : aucun officier n’était présent pour les aider à remplir leurs fiches de compensation.

Selon la préposée du centre, qui s’est retrouvée seule face aux habitants, deux officiers travaillent tous les jours au centre. Mais ces-derniers auraient eu « peur » compte tenu de l’attroupement des habitants de la localité au centre depuis mercredi. « Bann-la strese », confie la préposée.

Ludovic St-Martin, travailleur social, avertit les autorités que si les habitants finissent par avoir une mauvaise réaction face à cette situation, « zot pou bizin blam zot mem ».

Il rappelle également qu’un accord a été établi mercredi pour ceux qui n’ont pu remplir leur fiche de compensation. Quatre officiers de la Sécurité sociale devaient les assister dans cette opération ce jeudi.

Désormais, certaines familles envisagent de se rendre à l’Astor Court, qui abrite le bureau de la Sécurité sociale, pour réclamer leur indemnisation à la suite des averses ayant endommagé leurs domiciles.

Contacté, M. Dowlutteea, Acting Commissioner de la Sécurité sociale a déclaré que « bann ofisie-la pa prezan akoz tro boukou presion ». Et d’ajouter : « Cette situation dure depuis une semaine. Mais demain matin à 9h, nous enverrons une autre équipe. Nous ferons de notre mieux. Nous nous arrangerons pour q’une équipe du Head Office de Port-Louis sera dépêchée pour enregistrer les doléances des habitants. »