En ce Dimanche des Rameaux qui inaugure la Semaine Sainte devant culminer, dimanche prochain, à la célébration de la fête de Pâques, les catholiques commémorent l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, la Ville Sainte, à la veille de sa Passion. Cette commémoration est, notamment, marquée par la bénédiction des Rameaux suivie de la procession.
« Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux !  » : c’est par cet hymne à la gloire du Roi-Messie que les fidèles démarrent cette cérémonie qui comprend aussi, dans la deuxième partie, une lecture de la Passion selon Saint Luc.
La Semaine Sainte se poursuit, notamment, avec la messe du Jeudi Saint qui commémore l’institution du sacrement de l’Eucharistie lors de l’ultime repas pascal que le Christ partage avec ses disciples avant son arrestation et sa condamnation à mort. Lors de la messe en soirée en paroisse, la célébration est aussi marquée par la cérémonie du lavement des pieds en signe de commémoration du geste posé par Jésus le Jeudi Saint lors du repas pascal pour signifier à ses disciples qu’ils sont, avant tout, appelés à servir leurs frères.
Le Vendradi Saint, jour commémoratif de la crucifixion et de la mort du Christ, les fidèles commémore sa passion. C’est le jour de la vénération de la croix, instrument de supplice pour les pires condamnés devenu, pour les chrétiens, symbole de l’amour inconditionnel de Dieu pour l’Humanité pécheresse. Il est aussi de tradition que les fidèles méditent, en ce jour, le chemin de croix parcouru par le Christ jusqu’à sa mort sur la croix.
Dans la soirée du Samedi Saint, c’est la grande veillée pascale. C’est à cette occasion qu’a lieu le baptême des cathécumènes, à savoir, le baptême des adultes. Le lendemain, dimanche de la résurrection, les fidèles célèbrent la fête de Pâques, la plus grande fête chrétienne de l’année liturgique.