source photo : FSC

La Financial Services Commission (FSC) a ouvert un bureau à Rodrigues en début de semaine, plus précisément dans le Cliderlex Building, à Port-Mathurin. Ce bureau du régulateur des services financiers a été inauguré en présence du ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur, et du chef commissaire, Serge Clair.

Une délégation composée du Chief Executive Officer de la FSC, Harvesh Seegolam, et du Chairman, Renganaden Padayachy, a aussi fait le déplacement à Port-Mathurin pour rencontrer les acteurs des secteurs publics et privé dans le cadre de ce lancement. L’ouverture de ce bureau de la FSC à Rodrigues a pour objectif de jeter les bases pour la création d’un secteur des services financiers plus dynamique sur l’île.

Le nouveau bureau servira comme point de contact pour les prestataires de services financiers du secteur non-bancaire. Ces derniers pourront désormais déposer leurs demandes et exécuter toutes les procédures administratives en passant par ce bureau pour les besoins du marché rodriguais. Le bureau de la FSC de Rodrigues est composé de deux employés rodriguais en permanence, soit Jessica Baptiste et Arnaud Pierre Louis. Ces derniers évolueront avec le soutien venant de Maurice de temps à autre.

Le CEO de la FSC, Harvesh Seegoolam, a lors de ce lancement expliqué que « ce bureau est très important car au niveau de la commission, nous avons constaté ces derniers temps un intérêt grandissant de la part des opérateurs financiers d’offrir leurs services à Rodrigues ». Selon lui, « le buzz dans le monde financier, c’est la financial technology (Fintech) et le global business qui sont des piliers de l’économie qui apportent un développement considérable dans le pays ».

Prenant la parole, le chef commissaire de Rodrigues, Serge Clair, a souligné l’importance de voir Rodrigues de manière différente. « Ena dimoun ankor kwar ki Rodrig enn pei segon min. Enn pei kinn depase. Ce n’est pas du tout le cas. Maurice a emboîté le pas à Rodrigues dans plusieurs domaines. L’ouverture de ce bureau se situe dans la vision du développement de Rodrigues. Et tout comme les autres îles, Rodrigues doit pouvoir participer aux jeux des îles en tant qu’île car nous sommes une région autonome. Et le Rodriguais est un peuple qui aime la formation. Nous voulons un peuple qui puisse produire, transformer et exporter et pas un peuple d’assistés. Et les jeunes doivent se lancer dans les études académiques sur les finances », a soutenu Serge Clair. Et ce dernier de poursuivre : « Le ministère de tutelle doit travailler en étroite collaboration avec l’Assemblée régionale. Nou pa oule enn minister ki kouma dir pou vinn montre nou ki manier bizin fer. Nou pa oule sa nou parski nou osi kapab ki sa minister la. Eskiz mwa si mo pe koz fran koumsa. Ena minis pa kontan nou kan nou koz koumsa. Nous savons nous aussi faire des propositions valables » a soutenu le Chef commissaire.

Quant au ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur, il estime que l’ouverture de ce bureau sera d’une importance capitale, tout comme la nouvelle piste d’atterrissage ou le câble à fibre optique. « Les Rodriguais n’auront plus à se déplacer sur Maurice pour effectuer les différentes démarches concernant les services financiers car ils pourront le faire sur place. Rodrigues a une grande part, plus de 12% dans le gâteau national. Rodrigues a un budget conséquent de plus de Rs 4 milliards du gouvernement central. La contribution de Rodrigues lors des récents Jeux des îles a été très forte. Vous, les Rodriguais, vous connaissez la considération que SAJ a pour vous, tout comme le Premier ministre », a-t-il dit, annonçant que d’autres développements d’envergure sont à venir car les Rodriguais ont une part égale au sein de la République.