Le chef de file du Parti travailliste à l’Assemblée nationale, Shakeel Mohamed, affirme que « lapolis pe azir kom azan politik Pravind Jugnauth.  L’élu travailliste de la circonscription No 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est) a commenté hier, lors d’un point de presse à la Committee Room du Parlement, le transfert de deux policiers qui avaient enlevé une banderole du MSM à Plaine-Verte, précisément au Square Khadafi.

Shakeel Mohamed dit détenir non seulement « des preuves », mais aussi des informations à l’effet qu’il y aurait eu « ingérence au niveau de la police pour cautionner les agents du MSM ». Selon lui, les deux policiers en poste à Plaine-Verte jeudi dernier se sont rendus au Square Khadafi après avoir reçu des instructions leur signalant que des individus étaient en train de placer des affiches et banderole à des endroits interdits. Arrivés sur place, les deux policiers se sont retrouvés face à une quinzaine d’agents du parti Soleil.

Shakeel Mohamed affirme que quatre policiers du poste de Vallée-Pitot sont également venus en renfort à Plaine-Verte, où le ton est monté entre policiers et activistes. Il laisse entendre qu’il dispose d’informations à l’effet qu’un Senior Minister du MSM a été contacté pour intervenir par téléphone auprès des policiers. Ainsi, dit encore Shakeel Mohamed, alors que la banderole du MSM avait dans un premier temps été saisie, « avec l’intervention d’un autre haut gradé du poste de police de Plaine-Verte », elle aurait été rendue aux agents du parti de Pravind Jugnauth.

Selon Shakeel Mohamed, des entrées ont été enregistrées dans le “Diary Book” de la police pour rapporter les faits. La banderole en question a, selon ses informations, été replacée. Il a affirmé que les deux policiers du poste de Vallée-Pitot qui étaient sur place, en renfort, ont par la suite été transférés.