Les membres du personnel médical de l’hôpital de Rose-Belle ont finalement été entendus après avoir déploré « l’injustice » pratiquée à leur encontre. Ils ont été conduits en quarantaine à l’hôtel Be Cosy, à Trou-aux-Biches, dans la nuit du jeudi 26 mars.

Ayant été en contact avec un patient testé positif au Covid-19, la vingtaine d’employés – dont des infirmiers, des health care assistant, et des hospital attendant – de l’hôpital de Rose-Belle devait, selol le protocole, être placée en quarantaine.

Sauf qu’on leur aurait proposé d’effectuer leur quarantaine obligatoire soit à l’hôpital dans la salle où était le patient positif où chez eux. Alors que certains médecins ayant également été en contact avec le patient ont, eux, été conduits à l’hôtel Be Cosy.

Cette « injustice » aurait causé un mécontentement chez le personnel soignant. De fait, un sit-in a été tenu dans la cour de l’hôpital de Rose-Belle dans la soirée.

C’est aux alentours de minuit que ces derniers ont été conduits au centre de quarantaine basé à l’hôtel BeCosy.