La IBL Foundation a marqué ses cinq ans de soutien aux enfants vulnérables en invitant l’ensemble des ONG avec qui elle collabore à une cérémonie officialisant leur partenariat. Pour 2013-2014, le financement total versé par elle pour les projets de ces ONG visant à améliorer la vie des enfants vulnérables dépasse la barre de Rs 10 millions. Le bilan des années 2009-2013 a aussi été fait lors de la cérémonie. En cinq ans, le financement de la IBL Foundation accordé aux ONG dépasse les Rs 44 millions investies dans plus de 500 projets qui ont touché plus de 170 000 enfants.
« Malheureusement à Maurice, la situation de nombreux enfants est préoccupante. Que ce soit au niveau académique, affectif, sportif, du développement en général ou tout simplement de leurs besoins primaires, le travail sur le terrain est énorme. Alors qu’on a vraiment besoin de professionnels, certaines ONG connaissent des difficultés à assurer leurs services faute de moyens pour payer leurs intervenants. Pour la IBL Foundation, il nous a paru primordial de s’engager cette année encore auprès de la plupart de celles que nous avons choisies, à la fois pour les aider à donner des repas à ces enfants, mais aussi pour financer les salaires des professeurs, animateurs, puéricultrices et psychologues. Ainsi, non seulement les enfants peuvent manger, mais surtout les services éducationnels et de soutien de ces ONG sont préservés ainsi que les emplois », explique Cécile Henry, Senior Manager – Communication & CSR.
Depuis 2009, avec Rs 44 millions investies dans 180 projets d’ONG à l’échelle nationale et 323 projets ponctuels menés par les bénévoles d’IBL appelés Projets Sourire, la IBL Foundation intervient dans des domaines divers. En privilégiant la synergie et en travaillant en équipe, la IBL Foundation a réussi directement ou indirectement à aider plus de 170 000 enfants entre 2009 et 2013. Quel que soit le domaine d’intervention (développement socio-économique, santé, environnement, éducation & formation, sport & loisirs), le public visé par la IBL Foundation touche principalement les enfants vulnérables. Ces interventions se font à Maurice comme à Rodrigues. Depuis 2010, la IBL Foundation s’est aussi investie à Anoska, une région défavorisée située à 16e Mille près de Curepipe. Avec les ONG Ti Rayons Soleil, Commission Solidarité & Justice et Sidina, elle a aidé à réhabiliter le village et à offrir, entre autres, des programmes d’éducation et de formation aux parents et aux enfants. « La force d’IBL réside dans ses 7 800 employés. S’inspirant de trois des valeurs du Groupe qui sont « Passion », « Ethics » et « Teamwork », les bénévoles de la IBL Foundation sont toujours partants pour apporter leur pierre à l’édifice. Nous organisons régulièrement diverses activités de développement social en groupe qui demandent du temps personnel des employés durant les week-ends. En plus de la collecte solidaire annuelle Nous + Vous ensemble pour ceux qui ont faim, c’est aussi le cas avec les Projets Sourire qui sont entièrement réalisés par nos employés qui vont sur le terrain constater les besoins et aider les organisations et forces vives actives dans toutes les régions du pays. Nous sommes toujours très heureux de voir le dévouement des employés afin d’aider ceux qui sont dans le besoin », déclare Nicolas Merven, Chairman d’IBL Foundation.
En 2013-2014, suite aux changements dans les CSR Guidelines et dans le respect des critères de sélection imposés par la loi, la IBL Foundation a mis en place un programme de financement pour les mensualités à payer pour les enfants des employés allant à la garderie. Un programme de lait infantile, en partenariat avec sept crèches, a aussi été instauré pour les tout petits issus des milieux défavorisés ainsi que celui de vaccination des jeunes adolescentes contre le cancer de l’utérus en collaboration avec Link to Life. Elle a également accordé son soutien de manière importante au Rotary pour le projet Espace Moz’Art consistant à construire une école de musique à Roche-Bois qui sera gérée par José Thérèse, connu pour la qualité de son travail dans ce domaine et les résultats obtenus avec les enfants défavorisés ces 18 dernières années. Quatre autres nouveaux partenaires ont su convaincre la fondation : le CSSC avec son projet de Love Bridge Project, la Fondation pour la Formation au Football, le Pont du Tamarinier et le Loïs Lagesse Trust Fund. La IBL Foundation a aussi, après une année d’arrêt, accordé du financement pour le Early Intervention Programme de l’APEIM.