Sécurisation de la paroi par un système de poutres en béton en trellis

La firme de construction chinoise, Sinohydro, met les bouchées doubles afin de stabiliser la falaise qui présente des risques de glissement de terrain près du rond-point de Ripailles, appelée D4. A deux reprises, durant ces quatre dernières années, des éboulements ont eu lieu nécessitant la fermeture des deux voies recouvertes de boues. Les travaux seront complétés en septembre, selon le Chairman de la Road Development Authority (RDA), Claude Wong So.

La zone avait été complètement laissée à l’abandon depuis plusieurs mois avant que la RDA ne lance un appel d’offres afin de remédier à cette situation chaotique. Sinohydro, qui a décroché le contrat, après une proposition de Rs 133 millions procède depuis un mois à la sécurisation de la paroi par le biais du système de poutres en béton. L’objectif étant d’éviter que ne se reproduise l’éboulement du 23 juin 2015 qui a nécessité pas moins de 300 chargements pour enlever la boue et les détritus qui se sont étendus sur 50 mètres et recouvrant d’une hauteur de 25 mètres les deux voies de l’autoroute. « La stabilisation du flanc gauche de la route a été très compliquée, mais l’essentiel est que tout le nécessaire soit fait pour éviter un remake de 2015. Il faut couper la terre plus loin derrière pour la rééquilibrer », nous a confié Claude Wong So.