L’enquête du Central CID confiée à la Land Fraud Squad au sujet de la dilapidation alléguée des terres de l’État se poursuit avec l’interrogatoire de l’ex-directeur de la Beach Authority (BA) Subash Seeruttun. Depuis ce matin, le principal concerné, connu pour ses frasques à répétition, est entendu sur l’affaire du pandit Sungkur avec la construction du restaurant Ritum Coffee sur une portion des Pas Géométriques de la plage publique de Trou-aux-Biches.
Les premières indications disponibles avancent que Subash Seeruttun devra être interrogé sur les procédures entourant la construction du Ritum Coffee sur la plage publique de Trou-aux-Biches et principalement le feu vert de la BA pour aller de l’avant avec un tel projet. Sur la base d’une convocation formelle des hommes de la Land Fraud Squad, l’ancien No 1 de cette institution s’est rendu aux Casernes centrales dans la matinée sans aucun homme de loi à sa disposition. La séance d’interrogatoire à cet effet se poursuivait toujours à la mi-journée, aucune indication n’étant disponible sur le sort qui lui sera réservé à la fin de cet exercice. La présence de Subash Seeruttun aux Casernes centrales intervient quelques jours après la convocation du pandit Sungkur pour interrogatoire en présence de son avocat, Me Didier Dodin, en vue de faire la lumière sur les conditions dans lesquelles ce religieux avait obtenu cette portion de terrain. Ce proche ami de l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam avait affirmé avoir respecté toutes les procédures avec, au préalable, une requête faite au ministère du Logement et des Terres. Mais le restaurant du pandit Sungkur, au centre des controverses, devait fermer ses portes moins d’un an après l’ouverture compte tenu des interdictions d’opérations ordonnées dès la prise au pouvoir du gouvernement de l’Alliance Lepep.
En effet, avec le non-renouvellement de ses permis d’opération – ceux de “Victualler” et de “Retailer”, ainsi que celui de la Tourism Authority –, Ritum Coffee s’est retrouvé dans l’incapacité de poursuivre ses activités. Si le Conseil de District de Pamplemousses n’avait en effet pas renouvelé les permis de “Victualler” et de “Retailer” du Ritum Coffee, soutenant que le bail du pandit Sungkur avait été résilié, la Tourism Authority a, elle, suspendu le permis d’opération du restaurant, qui expire le 28 septembre prochain.