Photo illustration

La fiancée de Jean Luc Colas, l’officier de la SSU retrouvé mort d’une balle à la tête à l’entrée des Casernes Centrales hier, lundi 23 septembre, a été entendue dans la soirée par la CID.

Selon des indications, Jean Luc Colas, 26 ans, vivait depuis un moment séparer de sa compagne, âgée de 29 ans, et aurait eu des ennuis familiaux. Il avait rejoint les rangs de la force policière en 2014. En janvier, cet habitant de Grand-Port a été posté à la Special Support Unit.

Le corps sans vie de l’officier a été découvert hier par ses collègues à l’entrée des Casernes centrales. Jean Luc Colas était à genou dans une mare de sang, la joue gauche reposant à terre. Il portait une blessure par balle à la droite de sa tête. Un Mk Glock ZTR 358 a été retrouvé sur place.

Le corps de Jean Luc Colas a été transporté à l’hôpital Jeetoo à des fins d’autopsie. Un premier constat post-mortem indique que la balle a été tirée de la droite vers la gauche.

Un proche de la victime a également été entendu dans la soirée, de même que l’officier qui a découvert le corps.

La voiture et le casier de Jean Luc Colas ont été examinés par les enquêteurs, mais rien d’incriminant n’a été retrouvé. Son téléphone portable a été envoyé à l’IT Unit à des fins d’analyses.

À ce stade de l’enquête, la police privilégie la thèse du suicide.