@Quantum Global Group

Quantum Global Group a émis un communiqué annonçant « l’abandon de l’ensemble des investigations » menées autour des activités de l’homme d’affaires Jean-Claude Bastos et de Quantum Global Group par le procureur du Ministère public de la Confédération, l’organe d’investigation et accusateur public fédéral suisse, le 27 juin.

M. Bastos était soupçonné de « délits pénaux au détriment de la fortune du Fonds souverain angolais et de la Banque nationale angolaise», menés à travers Quantum Global Group. Le Chief Executive Officer de Quantum Global avait été placé en détention en septembre 2018 avant d’être relâché en mars dernier.

L’abandon des charges constitue pour M. Bastos « une étape supplémentaire vers sa réhabilitation complète face aux allégations fausses et infondées portées contre lui et contre Quantum Global Group », soutient le communiqué.

La décision du procureur général de mettre fin à l’enquête fait suite à la conclusion de diverses procédures judiciaires en Suisse et devant la Haute Cour d’Angleterre, qui ont toutes été résolues en faveur de Quantum Global Group et de son fondateur, M. Bastos.

Au cours de ces procédures, la Haute Cour anglaise a précisé que les activités de Quantum Global Group et de M. Bastos s’étaient déroulées conformément à des contrats qui étaient à la fois valides sur un plan commercial et contraignants sur un plan juridique.

A lire également : ANGOLA CONNECTION : Sanctions envisagées par la FSC contre Jean-Claude Bastos