Les pongistes mauriciens ont tout raflé, la semaine dernière, aux championnats d’Afrique de l’Est, au centre national de tennis de table à Beau-Bassin. Après avoir enlevé les tournois par équipes et les deux titres en double, c’est, cette fois, Brian Chan Yook Fo et Pratna Jalim ont remporté les simples hommes et dames, se qualifiant ainsi pour la Coupe d’Afrique, en mars 2018, au Kenya.

Brian Chan Yook Fo a facilement pris le dessus sur son adversaire, le Malgache Lino, dans une finale quasiment à sens unique. Le Mauricien s’est en effet imposé 4-0 (11-6, 11-9, 11-5, 11-4), faisant subir à son adversaire une deuxième défaite danétourdiournoi. « Je l’ai rencontré dans le tournoi par équipes. J’avais pris le dessus 3-0. »

Cette fois, pas de résistance non plus, le Malgache semblant surtout résigné. « Il a subi mon jeu. J’ai été plus agressif », commente le champion d’Afrique de l’Est, qui a déjà rencontré cette adversaire aux JIOI 2015, à La Réunion.

`Pourtant, il sait que ce sera encore plus difficile à l’échelon supérieur. « En Coupe d’Afrique, je serais opposé à des joueurs venus d’autres zones. Certains, comme ceux venus du Nigeria ou de l’Égypte, sont de niveau mondial », rappelle celui qui a également été couronné champion de Maurice il y a quelques semaines.

Mais il ne misera pas tout sur le continent. Il visera également les Jeux du Commonwealth, qui se tiendront l’année prochaine à Gold Coast, en Australie. « L’objectif est de prendre le maximum d’expérience et de préparer les JIOI 2019. »

Maurice a également remporté l’or en féminin. Pratna Jalim, championne de Maurice, a fait honneur à son rang, montant, à l’isssue d’une finale à 100 % mauricienne, sur la plus haute marche du podium.

Elle s’est défaite de Ruqayyah Kinoo sur le score de 4-0 (11-6, 11-5, 11-4, 11-8). Auparavant, elle avait pris le dessus, en demi-finale, de l’Ougandaise Halimams Nambozo. Elle a ainsi pris sa revanche après le revers subi contre cette dernière la veille dans le tournoi par équipes. Kinoo, pour sa part, a eu un peu de mal à se défaire de l’autre Ougandaise, Ritams Nakhumitta (4-3).

Maurice a donc terminé la compétition avec les six médailles d’or en jeu. Pour rappel, les Mauriciens ont enlevé, jeudi, le tournoi par équipes en masculin et en féminin, avant de signer un deuxième doublé en double hommes et dames. Vendredi, ils n’ont eu qu’à boucler la boucle.