Jason Pontoise a pris la tête du classement de la D1 à l’issue des deux journées de compétition samedi et dimanche dernier au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin. Il succède à Omar Ahmed, qui occupait la pole position à l’issue des trois premières journées de la compétition.
Il devance cependant Wassiim Gukhool d’un tout petit point, ce qui devrait lui conférer un avantage certain au moment du décompte, d’autant qu’il a n’a connu qu’une seule défaite depuis le coup d’envoi de la campagne. Wassiim Gukhool, par contre, a chuté deux fois. La première fois contre Jason Pontoise et la deuxième contre Faiz Baboolall. En attendant, Omar Ahmed, qui s’est retrouvé seul en tête du classement, a lui aussi mis pied à terre, après avoir laissé des plumes contre Wassiim Gukhool et Jason Pontoise.
Mais la lutte pour le titre deviendra encore plus intéressante si, d’aventure, Jason Pontoise remportait ses prochaines sorties. En effet, il totalise 24 victoires et une défaite. Quant à Wassiim Gukhool, il compte à son palmarès deux défaites.
« En cas de victoires de Jason Pontoise, le titre se jouera sur le match qui l’opposera à Wassiim Gukhool. Mais même dans cette configuration, il aura toujours une légère avance sur son adversaire », note l’entraîneur national Rajessen Desscann.
Explications : en fait, Jason Pontoise doit d’abord remporter ses prochaines rencontres, puis il n’aura besoin que de deux sets pour tenir son premier titre majeur. « Au cas contraire, si Wassiim gagne par 3-0, c’est ce dernier qui sera couronné », poursuit encore l’entraîneur.
Mais il existe un scénario qui pourrait encore se produire. L’année dernière, Wassiim Gukhool avait perdu la ligue pour un point. « C’est le point qu’il n’avait pas pu marquer pendant son match. Mais je pense qu’il a suffisamment de maturité pour gérer ce genre de situation », explique l’entraîneur national.
En D2, Kisten Poinen semble bien accroché à la tête du classement. En effet, après 32 rencontres, il n’a perdu que deux fois. Son plus proche concurrent, Sheik Hossen Razally, se retrouve avec cinq défaites pour 32 rencontres disputées. Daniel Agathe, troisième, a pour sa part connu sept défaites sur un total de 32 rencontres disputées. Au décompte, Poinen se retrouve avec 62 unités, soit trois de mieux que Razally et cinq de mieux que Agathe.
La prochaine journée, qui se tiendra ce week-end, consacrera les champions. « Il faut s’attendre à toutes sortes de surprises, le tennis de table n’étant pas une science exact. Mais il faut aussi s’attendre que les favoris répondent présent, car il en va de leur titre », explique encore le coach.
En attendant, les prétendants affûtent leurs armes en prévision de la prochaine journée de compétition prévue le samedi 28 juin.