Pourquoi siéger le parlement en cette période de crise? C’est la question que se pose Xavier-Luc Duval. « Si ce n’est que pour une PNQ et la continuation du discours programme, ce serait à mon avis une perte de temps », estime ce dernier.

Pour l’ancien leader de l’opposition, des dispositions devraient être prises pour que « le parlement puisse siéger en mode virtuelle comme le fait le parlement européen ».

Pour Xavier-Luc Duval, « l’agenda parlementaire doit impérativement être changé pour que nous puissions examiner et voter des lois relatives à l’état d’urgence sanitaire ».

Il soutient que l’amende pour la violation du couvre-feu devrait être augmentée. Le gouvernement devrait s’assurer que les compagnies d’assurance prennent en charge les véhicules qui ont besoin de rouler pendant la période de couvre-feu. « La vignette de Road Tax et le Fitness soit étendue indéfiniment pendant la période de confinement/couvre feu », demande XLD.

D’autres lois ayant trait à l’état d’urgence et une préparation de la gestion de crise, tant sanitaire, sociale qu’économique sur le long terme devraient être instaurées selon ce dernier.

Faisant référence, à la crise du Brexit durant laquelle le parlement britannique avait réservé de longues séances de questions et réponses sur ce sujet, Xavier-Luc Duval réclame une séance similaire dans l’intérêt public car « rien ne semble très clair en ce moment ».