À peine les négociations avec les syndicats d’employés de la Corporation Nationale de Transport (CNT) pour une révision salariale de 19 % étalée sur trois ans, terminées, le gouvernement a entériné la décision de majorer le ticket d’autobus. Le conseil des ministres d’hier a avalisé une hausse moyenne de 12 % du ticket d’autobus à partir du jeudi 1er août. D’autre part, toujours en ce qui concerne le transport en commun, Serge Petit, Chief Executive à Airports of Mauritius Limited, a été nommé à la tête de la Mauritius Land Transport Authority, dont la mission prioritaire sera la mise à exécution du projet de métro léger en collaboration avec la Singapore Cooperation Enterprise.
La rapidité avec laquelle la décision d’accorder une augmentation des tarifs aux opérateurs du transport en commun a été prise aura surpris plus d’un vu que l’accord officiel portant sur la révision salariale à la CNT n’a pas encore été signé. Néanmoins, les signes avant-coureurs étaient visibles depuis le début de la semaine avec la déclaration initiale du ministre du Travail et des Relations industrielles, Shakeel Mohamed, suivie de la confirmation en fin de semaine du vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo.
Le tableau des nouveaux tarifs établis par la National Transport Authority (NTA) est attendu avec impatience par le public voyageur aussi bien que par les opérateurs. Certes, la hausse moyenne du ticket est de 12% mais il est évident que sur certains trajets, la majoration pourrait être supérieure. Mais aucune des sources approchées par Le Mauricien hier après-midi, n’a voulu s’aventurer à faire des commentaires à ce sujet en l’absence du barème officiel de la NTA.
Toutefois, avec ces nouveaux tarifs de bus, il faudra s’attendre à voir le budget alloué pour le financement du bus gratuit pour les étudiants et les personnes du troisième âge dépasser la barre des Rs 1 milliard, en l’occurrence un peu plus de Rs 1,1 milliard. Dans le dernier budget, présenté par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, une somme de Rs 982,1 millions était prévue, soit Rs 260,5 millions pour le compte de la Corporation Nationale de Transport au titre du Free Travel Scheme for Students, Old Aged Pensioners and Disabled Persons et Rs 721,6 millions pour les autres opérateurs du transport en commun.
De son côté, le secteur privé devra ajuster le budget pour le remboursement du coût du transport pour les employés aux termes de la loi. Avec cette hausse, le tarif adulte de Rs 10 correspondant au trajet le plus court disparaîtra alors que le ticket à Rs 40 pour le plus long devra faire son apparition ; le voyage Port-Louis/Rose-Hill ou encore Médine/Port-Louis coûte entre Rs 32 et Rs 33.
Toujours, en ce qui concerne le domaine du transport en commun, le conseil des ministres a nommé de Serge Petit à la tête de la Mauritius Land Transport Authority, organisme qui sera appelé à chapeauter les développements prévus dans ce secteur. Le choix de Serge Petit, qui est déjà à la tête d’Airports of Mauritius Ltd, se justifie de par son expérience lors de la mise en chantier du projet de métro léger à Toronto, au Canada. D’ailleurs, l’une des priorités de la Mauritius Land Transport Authority est de mener à exécution le projet de métro léger entre Curepipe et Port-Louis avec la Request for Proposal for Mass Transit System annoncée pour novembre prochain.
Le projet de métro léger a franchi une étape majeure récemment avec la mise au point du tracé officiel entre Curepipe et Port-Louis même si un exercice de Fine Tuning entre la Mauritius Land Transport Authority et la Singapore Cooperation Enterprise est prévu prochainement. La SCE s’est associée avec la SMRT International Pte Ltd et Aurecon Singapore Pte Ltd en tant que Transaction Advisors pour le projet de Mauritius Light Rapid Transit.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien auprès des sources autorisées indiquent que des deux tracés arrêtés, celui passant par Beau-Bassin a été privilégié aux dépens du triangle Ébène/Réduit/Bagatelle. Ce pôle d’affaires pourrait être connecté au réseau de métro léger dans un deuxième temps. Le tracé du métro léger, qui a été retenu, est le suivant : Curepipe, Vacoas, MITD (Phoenix), l’autoroute vers Quatre-Bornes, la route St Jean jusqu’à l’avenue Victoria, Vandermeersch, Beau-Bassin, Richelieu, Pailles, La-Butte et la gare Victoria.