Les arrivées touristiques pour le mois de juillet 2012 se sont élevées à 76 166, soit 1 868 (-2,4 %) de moins que le niveau enregistré pour le mois correspondant de 2011. Sur la période janvier-juillet 2012, Maurice a accueilli 543 319 touristes contre 542 638 (+0,1 %) pour la même période de l’année écoulée.
Le marché européen est à la peine, indiquent les données publiées ce matin par Statistics Mauritius. Principale source touristique de Maurice, le marché européen a accusé une baisse de 14,5 % en juillet 2012 avec 36 570 touristes. Premier marché européen, la France a chuté de 30 % le mois dernier avec 15 633 visiteurs. Le marché britannique, par contre, a tenu le coup avec 7 655 touristes (+0,8 %) en dépit de la tenue des Jeux Olympiques 2012. L’Allemagne, troisième marché européen, a réalisé une progression de 4,7 % avec 3 389 touristes. En revanche, l’Italie s’est repliée de 15,2 % avec 2 140 arrivées, baisse compensée en partie par la montée du marché suisse (1 900 touristes, + 23 %).
Deuxième grand marché en importance, l’Afrique a connu un meilleur rayonnement le mois dernier avec 27 017 touristes, soit une augmentation de 17 % comparativement à juillet 2011. La Réunion a été à la base de cette hausse, l’île soeur nous envoyant 17 813 touristes (+34,6 %), compensant largement le fléchissement du marché sud-africain (5 927 arrivées, -14,2 %). Madagascar a, elle, réalisé une croissance de 11,5 % avec 1 327 touristes, alors que les Seychelles ont subi un repli de 11,8 % avec 567 touristes.
Quant aux autres marchés touristiques, ils sont tous en progression : l’Asie (de 9 073 à 9 206) – la croissance du marché chinois (+14,4 % à 1 808) atténuant la faiblesse du marché indien (-9,5 % à 4 828) ; l’Océanie (de 1 650 à 1 738) et les Amériques (de 1 212 à 1 574).
Sur la période janvier-juillet 2012, le total des arrivées se situe à 543 319, soit une infime hausse de 0,1 % qui va à un rythme décroissant car à fin juin 2012, elle était de 0,5 %. La morosité du marché européen devient persistante car sur les sept mois le nombre de visiteurs en provenance de ce marché a diminué de 7,1 % pour se chiffrer à 316 213. La baisse du marché européen est en train de s’accentuer vu que pour le premier semestre elle se situait à 6 %. Le marché français a chuté de 11,2 % (de 172 306 à 153 045) sur la période janvier-juillet 2012. Le Royaume Uni, deuxième marché européen, régresse de 3,8 % (45 574 arrivées), l’Allemagne de 2,6 % (29 033) et l’Italie de 24,1 % (23 058).
Toutefois, les marchés régionaux permettent de rattraper en partie ce retard. La Réunion réalise une croissance de 17,1 % avec 80 574 touristes, alors que l’Afrique du Sud termine les sept premiers mois de l’année avec une augmentation de 1,1 % avec 45 771 visiteurs. En troisième position, Madagascar (7 307 touristes) affiche une hausse de 17,2 %.
Les marchés de l’Asie (de 53 094 à 60 559), de l’Océanie (de 8 946 à 9 763) et des Amériques (de 8 295 à 10 049) sont également en croissance.