Le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval a dans son allocution budgétaire, prôné un retour aux sources, tout en promettant d’exploiter de nouveaux créneaux et d’en restaurer d’autres. Le Grand Argentier a donc accordé une augmentation du budget de la Tourism Authority pour ses différentes campagnes, tout comme celle de la MSPCA.
Xavier-Luc Duval a aussi insisté sur le fait que Maurice a une réputation à tenir sur le plan mondial. « Une réputation que nous avons bâtie à partir de notre promesse de qualité et de respect pour l’environnement et l’accueil. »
De ce fait, Maurice ne peut se permettre de se départir de ses valeurs. « Nous allons revenir à ces choses en mettant en place une stratégie en trois volets, axée sur l’accessibilité, la visibilité et l’attirance. »
L’un des points saillants de son discours sur le secteur du tourisme a porté sur une intensification des campagnes de promotion. « Nous allons intensifier notre visibilité sur les marchés traditionnels, tout en exploitant aussi les marchés émergents. »
De plus, le Grand Argentier a déclaré que Maurice pourrait exploiter davantage le secteur du tourisme médical. « Nous allons enlever la TVA sur les interventions esthétiques. »
Le ministre Duval a aussi souligné la présence des chiens errants et l’importance de contrôler un tel phénomène. Pour arriver à cela, le ministre des Finances a parlé d’injecter Rs 10 M de plus dans le budget de la Mauritius Society for the Prevention of Cruelty to Animals. « Nous allons allouer la somme de Rs 13,5 M, ce qui représente une hausse de plus de Rs 10 M par rapport au précédent budget. »
Le ministre des Finances a aussi parlé des hôtels qui réclament des sommes excessives pour l’utilisation de l’internet. Une situation qui risque de ternir l’image de Maurice. Pour cela, Xavier-Luc Duval a pensé à une mesure préventive. « La Tourism Authority développera un système de contrôle officiel pour mieux gérer les taux en collaboration avec les tour-opérateurs. »
La question environnementale a également primé dans le discours-budget de Xavier-Luc Duval. « En ce qui concerne l’environnement, il y a trop de détritus. » Le Grand Argentier a donc prévu des mesures préventives là aussi. « Nous allons allouer la somme de Rs 25 M à la Tourism Authority pour qu’elle reprenne ses travaux d’embellissement et de nettoyage à travers l’île. »
__________________________________________________________________________
“NEW HIGH VALUE ADDED INDUSTRIES” Plusieurs nouveaux projets  pour l’industrie touristique
Un secteur complètement nouveau a été ajouté au paysage économique et en particulier à l’industrie touristique. Les marinas commerciales constituent une activité de plusieurs milliards de dollars à travers le monde. Le ministre de Finances estime que Maurice a ce qu’il faut pour exploiter le plein potentiel de marinas et leur hinterland dans la création des emplois pour nos jeunes. Par ailleurs, dit-il, ce sera un argument de vente solide pour la promotion de notre industrie touristique. Le gouvernement fixera en ce sens le cadre de réglementation pour s’assurer que les normes internationales et environnementales soient respectées et le Board of Investment pourra promouvoir activement les investissements dans ce nouveau secteur.
Par ailleurs, le gouvernement déterminera également le cadre juridique pour encourager la mise en place d’une industrie cinématographique en vue d’attirer les producteurs de cinéma de renommée internationale. Pour stimuler l’intérêt des cinéastes étrangers, le gouvernement contribuera à hauteur de 25 % des dépenses encourues dans la production d’un film, comme c’est la pratique dans le monde. À travers cette initiative, le ministère des Finances espère donner une impulsion majeure à l’industrie cinématographique et ouvrir d’importantes possibilités pour nos producteurs de films locaux ainsi que des artistes, pour libérer les talents et augmenter la visibilité internationale. Le mandat nécessaire pour accompagner les investisseurs dans cette nouvelle aventure sera donné au BOI.