La formule « all inclusive » des établissements hôteliers essuie des critiques de la part du président de la Mauritius Tourism Promotion Authority. Selon Robert Desvaux, cette pratique, en particulier dans les hôtels 5-étoiles, dessert l’image haut de gamme de notre destination.
« Les hôtels concernés doivent abandonner d’urgence cette pratique de “all inclusive” qui dessert l’image de qualité de la destination Maurice », a soutenu Robert Desvaux dans un communiqué. Se basant sur une étude de perception réalisée sur le marché français, le président de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) estime que « la crème de la crème de l’hôtellerie mauricienne doit continuer à proposer à sa clientèle une offre d’exception, tout en mettant en exergue la qualité et le savoir-faire des Mauriciens à son plus haut niveau ».
Pour Robert Desvaux, l’offre “all inclusive” dans des hôtels 5-étoiles est « incompatible avec l’image haut de gamme qui a fait la notoriété de la destination Maurice ». Le président de la MTPA n’est néanmoins pas contre cette pratique dans les hôtels de 3 et 4-étoiles. « Le pays jouera cependant mieux sa carte de destination d’exception si ses établissements hôteliers les plus côtés sur le plan international résistent à la tentation du “all inclusive” », a-t-il averti. Et d’ajouter : « L’enjeu est de taille dans la conjoncture. »
Le transfert des touristes vers l’île Maurice de nos principaux pays émetteurs coûte cher, consent Robert Desvaux. « Pour le prix d’un tel voyage, il est nécessaire que ceux qui optent pour un séjour dans un établissement 5-étoiles puissent bénéficier de prestations hors normes et en ligne avec ce que nous prônons à travers le monde dans nos campagnes de communication/marketing. L’île Maurice, dans un environnement de plus en plus concurrentiel, n’a d’autre choix que de rester exclusif dans le haut de gamme », a conclut le président de la MTPA.