L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) a procédé ce matin à l’arrestation d’Oodaye Kumar Lungut dans le cadre de l’enquête qu’elle avait initiée autour du remboursement effectué par le Human Resource Development Council (HRDC) sous le Training Grant System en 2014 à la société Sunrise Academy, représentée par l’accusé. Selon les informations recueillies, les services de cette entreprise avaient été retenus par la compagnie St Malo Exports Ltd pour un cours en communication. Cette formation avait été conduite en septembre 2013.

Dans le cadre de cette initiative, St Malo Exports avait bénéficié d’un remboursement de Rs 60 000 du HRDC. Deux mois plus tard, soit en novembre 2013, l’entreprise informe le HRDC que d’autres employés de deux autres compagnies avaient, eux aussi, bénéficié de ce cours. Par conséquent, les remboursements de Rs 60 000 et de Rs 168 000 additionnels sont approuvés par le HRDC. Mais l’enquête de l’ICAC a démontré qu’en fait aucun cours n’avait été dispensé par Sunrise Academy Ltd aux dates indiquées au Casela Nature and Leisure Park où ces formations devaient avoir lieu. Par contre, une réservation pour un « package » loisir pour 58 personnes avait été faite. Le suspect aurait selon l’ICAC perçu Rs 690 000 pour la formation de St Malo ainsi que Rs 195 000 et Rs 210,000 pour les deux autres compagnies impliquées.

Oodaye Kumar Lugut devait comparaître devant la Cour de Flacq aujourd’hui. Il devra faire face à une charge provisoire de blanchiment d’argent sous l’article 3 (1) (b) du FIAMLA. À noter que l’accusé a déjà été inculpé pour un délit similaire en 2014, pour une formation à Belle Mare. L’affaire est actuellement devant la justice. L’ICAC épluche ces jours-ci plusieurs cas de malversations rapportés en ce qui concerne ces cours de formations fictives dispensées aux frais du HRDC.