Oscar Marie Kamsu et Siegfried Mezatio Chunmele, qui tentaient de quitter le pays après avoir pris Rs 500 000 en devises d’un businessman mauricien, comparaîtront au tribunal de Pamplemousses lundi dans le cadre d’un procès rapide.

La police a intercepté deux Camerounais qui ont tenté de quitter notre pays jeudi alors qu’un businessman de la capitale les accuse d’escroquerie d’environ Rs 500 000 en devises. Oscar Marie Kamsu (49 ans) et Siegfried Mezatio Chunmeler (32 ans) sont passés aux aveux au cours de leur inter- rogatoire. Après consultations avec le bureau du Directeur des pour- suites publiques (DPP), la police a décidé de loger directement le “main case” devant le tribunal de Pamplemousses pour un procès rapide.

Dans sa déposition à la police, le plaignant dit avoir fait la connaissance de ces deux étrangers dans un restaurant à Grand-Baie la semaine dernière. Le duo a pré- tendu qu’ils sont à Maurice pour affaire et qu’ils voyagent beaucoup car ils possèdent une société électronique. Au fil de la conversation, le Mauricien a fait part de son intérêt d’acquérir des modules (électriques) des pompes à essence. Les Camerounais lui ont fait accroire qu’ils peuvent procéder à l’importation de ces appareils de leur société dans les meilleurs délais.

Rendez-vous

Un nouveau rendez-vous a donc été fixé dans un centre commercial à Riche-Terre où le businessman a remis un demi-million de roupies (en devises) le 25 juillet. Oscar Marie Kamsu et Siegfried Mezatio Chunmele ont ‘rassuré’ leur client qu’ils seront dans l’île jusqu’à l’arrivée de la cargaison. Sauf que le lendemain, ils devaient tenter de prendre un vol pour l’Afrique du Sud alors même que leurs visas d’entrée sur le ter- ritoire avaient expiré le 26 juillet. Ainsi, ce jour- là, ils se sont rendus à l’aéroport, mais ils se sont ravisés à la dernière minute pour revenir à leur appartement à Pereybère. Par ailleurs, ils avaient déjà coupé tout contact avec le businessman mauricien après avoir échangé une partie de l’argent en roupies.

Leurs trousses

La Criminal Investigation Division (CID) de Terre-Rouge s’est mise à leurs trousses, mais elle n’a pu identifier l’adresse exacte des présumés escrocs. Les limiers se sont rendus dans plusieurs bureaux de change du nord où ils ont finalement obtenu de précieuses informations sur les Camerounais car ils ont quitté une copie de leur passeport en échangeant les devises. Entretemps, les enquêteurs ont envoyé ces in- formations au Passport and Immigration tout en précisant qu’il y a un « arrest on departure » contre les suspects. Ces derniers se sont présentés à l’aéroport jeudi où ils ont tenté de prendre le vol KQ 540 du Kenya Airways pour Nairobi. Ils ont été arrêtés devant le comptoir d’immigration et remis à la CID de Terre-Rouge.

La police a récupéré environ Rs 350 000 en devises en leur possession. Oscar Marie Kamsu et Siegfried Mezatio Chunmele ont déclaré avoir dépensé le reste de l’argent en payant leur logement et en faisant du shopping. Ils ont été positivement identifiés par le plaignant. Les Camerounais sont placés en détention après leurs aveux et seront présentés en Cour de Pamplemousses lundi pour leur procès. L’enquête est menée par l’équipe de l’inspecteur Derochoonee.