« Préserver l’image de Maurice et laisser enfin la place qu’ils méritent aux 10e Jeux des îles de l’océan Indien 2019 ! », c’est ce que laisse entendre un communiqué officiel du COJi dans l’affaire de la vidéo plagiée, produite par la société Grey Mauritius au coût de Rs 18 millions.

D’un commun accord, le comité chargé d’organiser cet événement quadriennal et Grey Mauritius ont décidé de mettre un terme à leur collaboration dans l’après-midi du vendredi 7 juin.

Selon le communiqué, c’est après un examen approfondi du dossier, teinté d’une « faute professionnelle », et dans l’idée de réinsuffler l’esprit des jeux à la population, que le Comité d’organisation des Jeux des îles de l’océan Indien (COJI) et Grey Mauritius ont décidé de rompre leur collaboration, confie Jean-Pierre Sauzier, le CEO du comité.

« Nous avons pris le temps nécessaire pour donner la chance à l’agence de s’exprimer sur les allégations de plagiat. Nous sommes très attachés aux jeux et aussi à l’image du pays, et il était important pour nous de procéder par étapes. Les deux parties ont pris la décision qui s’impose, et le principal pour nous désormais est de rétablir notre ferveur patriotique à un mois et demi des jeux », poursuit-il.

Il ajoute également que  « malgré cet incident, nous allons tenir l’une des meilleures éditions depuis sa création ». Pour Jean-Pierre Sauzier, le comité fera tout pour protéger l’image des jeux, et n’hésitera pas à prendre les mesures qui s’imposent en cas d’infraction aux normes d’intégrité.