La Mauritius Yachting Association (MYA) a un nouveau président. Florian Betuel, 24 ans, a été conduit par l’assemblée générale à la tête d’une discipline qui tente de se maintenir à flot. Le nouveau président est conscient de la difficulté de la tâche qui l’attend, mais fait confiance à son comité directeur.
L’assemblée générale élective, qui s’est tenue à Port-Louis mercredi, a donc propulsé l’ancien assistant secrétaire à la tête de la MYA. Florian Betuel aura la lourde tâche de mener le microcosme de la voile à bon port pendant les quatre prochaines années. « C’est sûr que ce sera difficile. Mais avec toutes les bonnes volontés affichées, on s’en sortira », avance le nouveau président.
L’un de ses chevaux de bataille sera la relance de la discipline, mais aussi la formation. « Le plus urgent pour nous est d’avoir des jeunes qui pratiquent la voile. La première marche sera donc de relancer les écoles. Mais il y quelque chose qu’il ne faut pas négliger : nous manquons de matériel », explique Florian Betuel.
En tant que passionné de la voile, il veut aussi rendre cette discipline accessible à tous. « C’est un fait que le matériel en lui-même coûte cher. Mais nous réalisons aussi que très peu de personnes connaissent notre sport. Nous allons donc essayer de faire découvrir la discipline à travers les enfants. » Pour ce faire, il s’est fixé comme objectif d’augmenter le nombre de licenciés et de pratiquants d’ici trois ans.
L’assemblée générale a aussi vu le kite-surf faire son entrée au sein de la MYA. Les deux représentants de cette discipline, Mario Verloppe et Ricardo Labonne, sont tous deux issus de la Morne Boarding and Sailing Association. « C’est une bonne chose d’avoir des représentants du kite-surf. Nous avons des projets à court et à long termes. » Ainsi, la MYA a obtenu l’autorisation du MJS pour opérer une école de kite-surf au Morne. « Il y a eu dans le budget une annonce pour la création d’une école. Nous avons déjà lancé les appels d’offres pour la construction du centre », explique encore Florian Betuel.
À l’heure du vote, on remarque que les trois régions, le Nord, le Sud et l’Ouest, s’en sortent avec une parité parfaite. Ainsi, Florian Betuel, Jean Edgar Merle (Grand Baie Yacht Club), Shane Jeetoo (Grand Baie Yachting and Sailing Club) sont les trois représentants de la région nord. Marcel Lindsay Noë, Christopher Juangar (Pointe Jérôme Yacht Club), Kunal Sanichurwah (Mahebourg Yachting and Sailing Club) sont les trois représentants de la région sud. Mario Verloppe et Ricardo Labonne, tous deux de la Morne Boarding and Sailing Association, et Yves Goilot, du Baie du Tombeau Sailing Club, représentent la région ouest suite à une dérogation du MJS pour que ces deux entités fusionnent et ne fassent qu’une.
Le nouveau président affiche donc la satisfaction quant à la parité dans la représentation des régions. « Les petites tensions sont tombées. Je pense que tout le monde a compris que ces bisbilles nous ont fait du tort et que nous devons maintenant regarder dans la même direction. »
L’un des prochains chantiers qui sera mis en branle sera le changement d’appellation de la MYA. En effet, en intégrant les représentants du kite-surf dans le comité directeur, la MYA a ouvert la porte à une modification de ses statuts. Le prochain nom de la MYA sera donc la Mauritius Sailing Federation. « C’est en bonne voie. Il y a beaucoup de procédures. Nous aurons une réunion dans quelques semaines pour discuter de la marche à suivre. »
L’élection du nouveau comité directeur marque donc un nouveau départ pour la voile. « L’année prochaine, nous organiserons la Coupe de l’océan Indien. En 2015, nous irons aux JIOI avec l’intention de faire mieux. Ce sont deux gros objectifs. Il y a une très bonne équipe et je suis sûr que nous effectuerons le travail comme il le faut », conclut Florian Betuel.