Le match entre le Curepipe Starlight et le Port Louis Red Star a tenu toutes ses promesses hier au gymnase Pandit Sahadeo. Dans ce duel décisif pour une place en play-off c’est les Portlousiens qui ont pris l’advantage sur leur opposant. Cependant la tache n’a pas été facile car les Curepipiens ont lutté farouchement même si au final le score ne reflète pas la physionomie  de la rencontre.
C’est le CSSC qui a entamé la rencontre par le bon bout mais après quelques erreurs  inutiles, le Port Louis Red Star est revenu dans la rencontre pour mener 7 à 3. La bande à  Sanjeev Jundoosing allait même dérouler son volleyball avec un écart assez conséquent de 9 points. Malgré le fait qu’ils étaient malmenés les Curepipiens n’ont pas abdiqués et c’est au bout de longues séquences de jeu les unes plus disputées que les autres qu’ils ont réussi à recoller au score 24 partout. Le Red Star pourtant ne l’entendait pas de cette oreille et ne voulait certainement pas perdre ce set après avoir mené pendant tout le match et c’est grâce à un sursaut d’orgueil qu’ils remportent ce set 26 à 24. La deuxième manche a été aussi disputée que la première à la différence prêt que cette fois-ci les fers de lance portlousiens que sont  Julian Roussety et Allan Esther ont été d’une grande efficacité au filet. Ces derniers ont offert la gagne du deuxième set à leur équipe, 25 à 22.
Le troisième jeu allait être le plus disputé de toute la rencontre et a duré 33 minutes. Le CSSC a remonté un déficit de trois points pour venir s’imposer au jeu décisif 30 à 28. Cependant malgré toute la combativité curepipienne, il était écrit que la victoire allait être portlousienne. Allan Esther allait encore une fois se mettre en évidence avec ses smash surpuissants pour plier ce dernier set 25 à 20. Daniel Lam Hing, entraîneur du CSSC n’avait pas la mine des grands jours après la défaite des siens.  » L’équipe est en progression et on a livré un match très disputé. Il nous a manqué de la confiance lors des duels décisifs et c’est pour cette raison que nous avons perdu à chaque fois sur le fil. L’enjeu et la pression ont aussi paralysé certains de mes joueurs, mais je pense qu’après cette rencontre on peut qu’être positif, »  a-t-il affirmé. Son homologue de Port Louis Sanjeev Jundoosing a de son côté affiché la satisfaction. « Mes joueurs étaient conscient de l’enjeu et ils ont répondu positivement. On a eu un adversaire coriace mais notre détermination a fait la différence. On se positionne favorablement dans notre quête pour une place en play-off. L’objectif sera de gagner nos deux derniers matches, » a-t-il confié.  Dans le dernier match de hier, Chebel a battu Baie du Cap par trois sets à zéro ( 25-15, 25-11 et 25-20).