Dans sa quête d’un nouveau titre dans le championnat masculin de première division de volley-ball, le Quatre Bornes VBC s’est singulièrement compliqué la tâche. Sa première sortie dans le cadre des play-offs, samedi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, s’est soldée par un échec en trois sets (16-25, 17-25 et 19-25). Et ce, face au Faucon Flacq Camp Ithier VBC, qui décroche son premier succès aux dépens des Quatre-Bornais depuis la phase qualificative du championnat de l’année dernière.
« Nous étions dans un jour sans. Rien n’a fonctionné. Qui plus est, notre adversaire a fait forte impression, notamment le Seychellois Guy Valentin, le Malgache Fabrice Hermann et le libero Hansley Casimir. Il mérite amplement son succès », reconnaissait Lindsay Wilson, entraîneur du Quatre Bornes VBC.
Désormais, cette formation n’a plus droit à l’erreur et devra vite retrouver ses marques lors de sa prochaine sortie face au Port Louis Red Star dimanche. De son côté, l’équipe de Camp Ithier, après avoir terminé en trombe la phase qualificative, a entamé les play-offs de brillante façon, tout en lançant un signal fort à ses adversaires dans la reconquête de son titre.
Valeur actuelle, les deux principaux rivaux de l’équipe de l’Est paraissent être les Trou aux Biches Sharks et le Curepipe Starlight. Le premier nommé, avec un six initial composé de Gilbert Alfred, Olivier Alfred, Christopher Sophie, Bryan Perrine, Akash Doobraz et Jonathan Joseph, s’est révélé trop fort pour le Rivière du Rempart Star Knitwear VBC. En 61 minutes, l’affaire était pliée sous la forme d’un 3-0 sans discussions (25-14, 25-20 et 25-16). Par contre, les Curepipiens ont eu à faire face à une meilleure résistance du Port Louis Red Star et ont ainsi concédé la troisième manche. Il n’empêche qu’ils ont également démontré leurs intentions dans cette compétition et livreront un duel de vérité face aux Trou aux Biches Sharks ce dimanche.
Si les play-offs du côté féminin ne débuteront que samedi avec le débat Azur SC/Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill, les play-downs tant chez les hommes que chez les dames ont pris leur envol. Dans la première compétition, le Mangalkhan VBC a eu à batailler ferme avant de mettre à la raison l’AS Baie du Cap. La différence étant faite lors du tie-break. Par contre, le Buswell VBC a évolué plusieurs crans au-dessus d’une équipe du Mahébourg VBC qui continue de manger son pain noir.