Le titre tant en masculin qu’en féminin dans le tournoi de la CJSOI de volley-ball se jouera entre Maurice et Réunion. Ces formations ont dominé leurs adversaires avec une certaine assurance lors de la phase qualificative et tenteront de terminer en apothéose demain après-midi au gymnase de Champ-Fleuri à l’île de la Réunion. Si la sélection seychelloise termine à la troisième et dernière place au niveau masculin, l’équipe de l’archipel et celle de Mayotte seront en opposition pour la médaille de bronze du côté féminin demain.
La sélection masculine de Maurice a connu des fortunes diverses, hier. En matinée, elle avait subi la loi de la Réunion avant de se rebiffer en fin d’après-midi face aux Seychelles. Favorite de cette compétition, l’équipe de l’île soeur a repoussé avec une certaine efficacité le challenge adverse sur le score de 25-17, 25-20 et 25-20. Cette équipe au sein de laquelle évoluent Mathieu Mouezy, Eliot Coulet et Salim El Khaldouni, membres des Centres de Formation de Toulouse, Wattignies et Bordeaux respectivement, n’a été que rarement inquiétée dans sa démarche. Sauf lors de la deuxième manche, quand les Mauriciens s’accrocheront à 14-14 puis à 17-17, avant de se faire distancer à 19-22. Gregory Coutet et ses coéquipiers auront une lueur d’espoir à 20-22 au cours du set suivant, mais concéderont trois points d’affilée. Il leur faudra impérativement hausser le tempo et commettre moins de fautes directes, s’ils veulent faire douter les Réunionnais lors de la finale prévue demain après-midi.
En attendant, ces deux formations livreront un nouveau face à face cet après-midi dans le cadre de la dernière rencontre de la phase qualificative. Une rencontre au cours de laquelle les derniers réglages seront effectués et qui donnera une idée encore plus précise sur le potentiel des deux forces en présence. Reste que le nouveau succès de la bande à Nassrullah Loolmahamode aux dépens des Seychelles a pu lui redonner le moral.
Du côté féminin, Maurice semblait se diriger tout droit vers un succès des plus aisés face aux Seychelles. Après deux premiers sets vite expédiés, Manuella Cupidon, Alexei Elmire, Magali Laretif, Ann-Jelissa Perrine, Anne-Lucie Juliette et Serena Chavry devaient connaître un passage à vide. Menées alors 5-12, puis 7-15, elles devaient alors réaliser une folle remontée pour égaliser à 22-22, sauver une balle de set à 23-24 et s’imposer finalement sur le score de 26-24. Par contre, la Réunion n’a laissé aucune chance à Mayotte en faisant la différence en trois sets.