Durant quatre jours de compétitions, soit jeudi, vendredi, samedi et dimanche, les vététistes auront à se surpasser pour s’adjuger l’épreuve du MTB Epic Tour 2015, course de Vélo-Tout-Terrain (VTT) par étapes (5 étapes + 1 prologue individuel avec classement par addition de temps à l’issue de chaque étape). 50 coureurs se sont inscrits pour cet évènement.
Sébastien Hacques, directeur de l’organisation, était face à la presse le vendredi 15 mai dernier au Magasin Epic Sport (Pont Fer, Phoenix) aux côtés du responsable du parcours (Xavier Drouin) et de la logistique (Dominique Hardy). « Ces quatre jours de compétitions s’annoncent grandiose tant sur le plan sportif qu’humain. Ils seront une dizaine de vététistes à se concentrer exclusivement sur la compétition alors que les autres verront ces étapes plus  comme un challenge, une aventure personnelle », explique Sebastien Hacques. Quatre vététistes féminins seront également de la partie. « Jamais nous n’avons enregistré la participation de quatre femmes sur un parcours individuel. C’est très intéressant et de bon augure pour les années à venir », soutient notre interlocuteur.
Le directeur de l’organisation tient à préciser que chaque étape aura sa petite nouveauté pour ainsi permettre aux coureurs de découvrir d’autres choses. « Ce sera l’innovation cette année avec des sentiers que les gars n’ont pas l’habitude d’emprunter. Ce sera à n’en point douter très spectaculaire », souligne-t-il. Xavier Drouin sera en charge de la sécurité du parcours avant le départ tandis que Dominique Hardy s’occupera de la logistique. « Rentacolor Technology est notre partenaire logistique (sonorisation, animation) et proposera une solution de balisage lumineuse qui demeure en tout point exceptionnel », assure Sébastien Hacques. Les autres sponsors sont Kauai (collations), Ice Tea Bois Chéri (ravitaillement), Domaine de Wolmar (accueil et remise des prix final) et Beachcomber Hotels (partenaire 5 étoiles).
Un bivouac (campement rudimentaire permettant de passer la nuit en pleine nature) sera organisé à l’issue des trois premières journées sportives. « L’organisation mettra en place une restauration et prendra à sa charge les petits déjeuners, déjeuners et dîners de chacun des concurrents », précise notre interlocuteur. À noter que le responsable de l’organisation sera très à cheval sur l’importance du bivouac, qui fait partie de la difficulté de la course. « Je serai très pointilleux là dessus. Les participants seront obligés de dormir sur place, surtout le vendredi 29 et samedi 30, qui demeurent deux jours décisifs », confie-t-il.
Les coureurs des  catégories suivantes prendront part à l’évènement : Jeunes (17-20 ans), Seniors (21-39 ans), Masters 2 (40-49 ans) et 3 (50+). Les classements généraux se feront à toutes les arrivées d’étape. En fin de course, des classements spécifiques concerneront : les Jeunes (Plaques Rose), les Seniors (Plaques Bleu), les Masters 2 (Plaques Verte), 3 (Plaques Rouge) et le Classement Général Scratch (Plaque Jaune). Tout concurrent devra se munir de son paquetage vestimentaire, sa lampe, sa tente de camping (montage et démontage à sa charge), son sac de couchage, son matelas gonflable ou tapis de sol, son casque et sa tenue de course, son nécessaire de toilette et son outillage.
Tout coureur qui abandonne devra restituer sa plaque de cintre à un commissaire. Attention, abandonner au cours d’une étape, implique l’abandon du MTB Epic Tour dans sa globalité. Yannick Lincoln, spécialiste de VTT, 6e des Championnats d’Afrique au Rwanda dimanche dernier et qualification olympique en poche sera un favori logique à la victoire finale.