photo illustation

Les différentes unités de la CID de la Western Division ont pris part à l’opération « Fall & Leave » lundi, dont l’objectif était d’appréhender des suspects recherchés dans des cas de vols commis durant la période de confinement. Cet exercice, placé sous la supervision du surintendant Shyam Bansoodeb, a permis d’appréhender huit personnes, notamment pour une affaire de trafic de drogue.

En premier lieu, la CID de La Gaulette, menée par le sergent Buladin, a arrêté un maçon de 35 ans et un jeune de 20 ans, suspectés d’avoir participé dans deux cambriolages. Tous deux ont avoué s’être rendu dans la ferme d’une quadragénaire, au Morne, entre le 25 et le 29 mars afin d’y dérober deux bouteilles de gaz, des robinets, des pylônes en bois, des batteries, une pompe à eau, des accessoires de plomberie ainsi que 18 poulets, portant ainsi le préjudice à Rs 25 000. Ils ont également admis avoir « visité » une maison en construction à Cotteau-Raffin dans la nuit du 16 au 17 avril, où ils ont volé divers matériaux, dont des sacs de ciment. Le butin s’élevait cette fois à Rs 18 000.

De son côté, la CID de Rose-Hill, sous la houlette de l’inspecteur Pirbacosse, a appréhendé une trentenaire résidant dans la localité. Cette dernière a admis avoir subtilisé deux chaînes en or, un pendentif ainsi qu’un bracelet, d’une valeur totale de Rs 50 000, à un habitant de la région. Dans le même temps, un habitant de Camp-Levieux, âgé de 41 ans, était arrêté pour un vol commis dans une entreprise de Rose-Hill entre le 21 et le 27 avril. Le directeur de la compagnie avait en effet signalé la disparition d’équipements sanitaires, d’outils ainsi que de deux ordinateurs portables, le tout portant le préjudice à Rs 287 863.

Et ce n’est pas fini, puisque l’équipe du sergent L’Aiguille, de la CID de Camp-Levieux, a appréhendé un peintre de 28 ans, ainsi qu’un soudeur et un maçon, âgés de 31 ans. Tous trois sont suspectés d’avoir volé 75 sacs de ciment, d’une valeur totale de Rs 14 000, sur un chantier de construction de Roches-Brunes entre le 20 mars et le 26 avril.
Par ailleurs, l’Anti Robbery Squad, menée par le sergent Botharrygadoo, a perquisitionné la maison d’un trentenaire à Cité-Richelieu. Les policiers sont alors tombés sur une certaine quantité de drogue synthétique. Interrogé sur leur découverte, leur suspect a lancé : « Ena 128 doz ladrog sintetik ladan. Mo ti pou al vann sa pou gagn enn ti kas kouma mo pa travay. » Il a été remis à la police de Petite-Rivière. Tous les suspects ont été inculpés en justice le même jour.