Marauding a vite fait d’oublier sa défaite de la 16e journée, qui était surtout due au fait qu’il s’était montré ardent dans le parcours. Du coup, il a établi la meilleure marque sur 1450m, effaçant le nom de Haylor des tablettes des records. L’ancienne meilleure marque était de 1’26″98 et il a lui réalisé 1’26″85, soit 0″13 de moins. Swapneel Rama a monté une course bien patiente et c’est bien le meilleur cheval qui l’a emporté.

C’est lors de sa défaite qu’on avait pris conscience des capacités de Marauding. Il avait été confronté à un parcours difficile et avait sûrement laissé des forces quand il a voulu prendre la main à Imran Chisty qui l’avait piloté. Cela ne l’avait pas empêché de tenir tête à Iditarod Trail, avant de s’avouer vaincu. On s’était dit que s’il parvenait à se relaxer la fois suivante, il faudrait être très fort pour le battre. Quand son entraîneur a pris la décision de l’aligner dans une valeur supérieure, on s’est alors dit qu’il tenait ce cheval en haute estime et qu’il croyait réellement dans ses chances. Il a eu raison et nous avons aussi eu raison. Il sera sûrement lourdement pénalisé vu qu’il a établi un nouveau record et avec 60 comme valeur, il ira maintenant titiller les meilleurs.

C’est à une course rondement menée qu’on a assisté, avec Palace Chapel en tête. Cette fois, Rakesh Bhaugeerothee n’a pas pu trop retenir sa monture dans la partie initiale vu la présence de Big Mistake à ses côtés. Il y avait aussi Kamadeva qui le suivait de près. Et Marauding dans tout cela ? Il n’a pas été sollicité au départ et on a même vu Swapneel Rama le reprendre et le placer tranquillement à l’arrière-garde. La question était de savoir si Palace Chapel allait pouvoir tenir le parcours qu’il abordait pour la première fois vu qu’il n’avait pas eu le temps de souffler dans la course et qu’il avait aussi démarré plus rapidement cette fois. Kamadeva courait à son rythme en troisième position et on se demandait s’il pourrait accélérer comme il se doit. En ce qui concerne Big Mistake, on savait qu’il faiblirait en fin de parcours. Tower Of Wisdom était en quatrième position à la corde. Il a eu une course en or et il était certain qu’il allait animer la partie finale.

À 600m de l’arrivée, on avait les yeux rivés sur Marauding, sur lequel Swapneel Rama n’avait pas encore bougé. Un peu plus loin, il reprenait son cheval pour le rediriger vers l’intérieur pour ne pas aborder la ligne droite complètement à l’extérieur. Palace Chapel comptait alors plus de cinq longueurs d’avance et c’est Marauding était déboîté pour accélérer au milieu de la piste. Eh bien, c’est bien une machine à courir qu’on a eu l’occasion de voir. En 50m, il était revenu à la hauteur de Tower Of Wisdom, qu’il a laissé sur place avant d’avaler Palace Chapel et gagner arrêté. En jetant un coup d’œil à notre chrono, nous avons constaté qu’il avait établi un nouveau record et cela a été confirmé quelques instants plus tard.

Palace Chapel n’a pas à rougir de cette défaite. Il était aligné sur la distance pour la première fois et rendait aussi du poids à tous ses adversaires. Tower Of Wisdom a fait ce qu’il a pu face à des chevaux qui lui étaient supérieurs. Il a été remis à sa place. Ideal Secret est à créditer d’une bonne course pour avoir terminé à environ une demi-longueur de Palace Chapel. La grosse déception est encore venue d’Arabian Air. Ce cheval doit certainement cacher un problème.

LES AUTRES COURSES

Un autre doublé pour Rousset et Allet

1. Ceux qui avaient cru dans les chances de Lucky At Last ont eu raison. Mais ils ont sûrement aussi eu chaud en voyant leur favori rater sa mise en action et se retrouver loin de la tête de la course. Mais cela a été un blessing in disguise, car avec l’apport des œillères et un bon départ, il se serait peut-être retrouvé à la lutte pour le commandement et il n’aurait peut-être pas terminé aussi bien. En effet, la première partie de l’épreuve s’est déroulée à vive allure, car Eagles Vision a montré le même intérêt que Flowerscape pour la position tête et corde. Les 500 premiers mètres ont été couverts en moins de 28″. S’il est vrai que Flowerscape a réduit quelque peu l’allure par la suite, il a remis une autre couche à 600m de l’arrivée, un peu trop tôt à notre avis. Les 100 derniers mètres ont été pénibles pour lui et il s’est finalement retrouvé à la troisième place à l’arrivée. Lady’s Knight a joué de malchance. Sous la fatigue, Flowerscape a versé à l’intérieur et Corné Orffer a dû briser le momentum de sa monture. S’il a pu prendre la mesure de Flowerscape, il s’est fait coiffer au but par Lucky At Last, qui a terminé fort à l’extérieur. Déception pour Daredevil Aviator, qui n’est que septième à l’arrivée, précédé d’Eagles Vision, qui n’a aussi pas pu maintenir son tempo.

2. Six chevaux en un peu plus d’une longueur : c’est l’arrivée de cette deuxième épreuve où le dernier mot est finalement revenu à Senor’s Guest pour sa première de 2020. La course a été bien intéressante à suivre. Si Declarator s’est installé en tête dans les premiers 400m, Star Of Zeus s’est amené par la suite pour durcir encore le rythme avec les 800 premiers mètres couverts en moins de 49″. Dans le peloton de tête s’était aussi placé Emaar. À l’arrière-garde, il y avait Senor’s Guest et Syberian Husky, alors que Jet Path et High Key étaient au milieu du peloton. Quant à Artax, il était en trosième position. Star Of Zeus a continué sur le même rythme et a emmené le peloton dans le dernier tournant. Et là, ils ont été nombreux à montrer le bout du nez. Emaar laissait une bonne impression au milieu de la piste. À son extérieur, il y avait Mr Green Street qui versait quelque à l’intérieur. High Key avait aussi tendance à se diriger sur la droite et on croit que son jockey aurait dû le laisser faire au lieu d’essayer de le redresser. Puis, on a pris conscience de la progression de Senor’s Guest, qui avait bénéficié d’un boulevard à la corde. Il est venu dominer Mr Green Street, qui avait pris le dessus sur Star Of Zeus.

3. Le bout en bout pour Jal’s Tiger sur 1365m et le voilà qui renoue avec le succès après plus de deux ans. Le cheval en était à sa première participation en 0-26 et il se présentait au départ avec une chance de victoire. On ne croyait pas que ce serait lui qui emmènerait le peloton, mais plutôt Duke Of York. Ce dernier n’était toutefois pas intéressé à courir en tête et il s’est retrouvé avec le nez au vent, tirant quelque peu. Gordonstoun avait opté pour la position d’attentiste et il était très bien placé en troisième position, prêt à gicler en fin de parcours. Mais à l’avant, Nooresh Juglall avait réussi à endormir ses poursuivants. Il a demandé à sa monture d’accélérer à 600m de l’arrivée et a bouclé les derniers 400m en 24″30. Si Duke Of York était sous pression dans le dernier virage, Gordonstoun rongeait son frein et attendait la ligne droite finale pour s’illustrer. Malheureusement pour lui, il n’a pu trouver le petit plus nécessaire pour forcer la décision. Duke Of York s’est accroché à la troisième place devant Loosen Your Tie, qui a couru en léger progrès. What A Kid est à revoir la prochaine fois, car il avait sûrement besoin de cette mise en jambes. À noter que grâce à ce doublé, l’entraînement Gilbert Rousset a consolidé sa première place au classement. Avec un total de Rs 4 998 000, il compte désormais Rs 575 000 d’avance sur Rameshwar Gujadhur. Ricky Maingard vient en troisième position avec un retard de Rs 870 000. Vincent Allet est quatrième et son retard se chiffre à Rs 976 000.

4. C’est le numéro 2 de l’entraînement Vincent Allet, Eight Cities, outsider de l’épreuve, qui s’est imposé, alors que le favori et numéro un du même établissement, Charleston Hero, s’est contenté de la troisième place. Cette course a été un one-way ticket, dans le sens où il n’y a eu aucun adversaire pour inquiéter Eight Cities à l’avant. À un certain moment, on croyait que Cyber Special allait tenter quelque chose quand il a débordé Uncle Frank au passage de la ligne droite pour la première fois, mais il n’en a rien été. Pour en revenir au chrono, 1’57″25 pour les 1850m, on croyait voir en action des chevaux de 0-15. Après un bon départ, Eight Cities a imposé un train de sénateur avec pas moins de quatre laps de 13″, avant d’accélérer tranquillement au début de la descente. Au train où il y allait dans les premiers furlongs, on savait qu’il ne serait pas rejoint. Comme il a pu faire à sa guise, il a bouclé le dernier kilomètre en moins d’une minute. Et il fallait être vraiment fort pour le reprendre dans les derniers 400m qu’il a bouclés en moins de 24″. Cyber Special, qui a terminé sur une plaisante note, n’a pu refaire le retard qu’il a concédé à l’amorce du dernier tournant. Il en a été de même pour Charleston Hero et Uncle Frank.

5. Hubble a démontré qu’il ne doit pas impérativement courir en tête du moment où il peut disposer d’un bon rythme. Gunston, avec l’apport des œillères, s’est montré le plus véloce. Dollar Tractor a aussi pris la mesure de Hubble à l’ouverture de stalles. Red Line Captain avait aussi mieux démarré que le favori, mais il s’est contenté de se placer tranquillement sur les barres. Viking Trail précédait Yankeedoodledandy et Wordbuster. Les trois chevaux de tête, à savoir Gunston, Dollar Tractor et Hubble, ont pris leurs distances de Red Line Captain, qui concédait quatre longueurs de retard dans la descente. Rakesh Bhaugeerothee ne s’est nullement inquiété, du fait que son cheval était contraint à faire l’extérieur. Il a fait comme si Gunston ne participait pas à la course. À 400m de l’arrivée, il a accéléré comme il le fait à chaque fois et le tour était joué. Toutefois, il a faibli dans les derniers mètres et son compagnon d’écurie Viking Trail aurait sûrement pu le pousser dans ses derniers retranchements s’il avait été piloté comme il se doit en ligne droite. Après la course, on s’est dit que les Racing Stewards avaient intérêt à s’intéresser à la monte de Kevin Kalychurun. Après la journée, on devait apprendre qu’une enquête avait déjà été ouverte sur la monte de Viking Trail et qu’elle se poursuivra demain matin. Dollar Tractor a terminé troisième devant Yankeedoodledandy. Gunston a été pratiquement arrêté par son jockey en ligne droite, ayant saigné. Wordbuster a aussi terminé au petit trop, lui qui avait contracté une fièvre il y a quelques semaines.

7. Toro Bravo, contrairement à sa dernière sortie, a eu un meilleur parcours que lors de sa dernière sortie. Certes, il a été contraint de faire les extérieurs dans la dernière courbe, mais il s’est imposé facilement au final. On ne sait pas si les instructions étaient de ne pas le bousculer dans la partie initiale. Roby Bheekary a monté une bonne course, tout en patience. Son cheval était avant-dernier dans le parcours à 600m de l’arrivée. À l’avant, Ku Du Tu avait eu à compter avec Marula. Trojan Quest était à l’extérieur. Arctic Flyer était devant Ocean Drive South, Travelin Man et c’est El Patron qui fermait le cortège, ayant été victime d’un mauvais départ. Ku Du Tu était toujours en tête à environ 100m de l’arrivée. Travelin Man n’a pas accéléré comme on s’y attendait. El Patron a bénéficié d’un passage à la corde pour mettre le nez à la fenêtre. Toro Bravo a sorti une belle accélération pour laisser sur place tout le monde et gagner facilement. Ils sont nombreux ceux qui ont été déçus de la course d’Ocean Drive South.

8. Bernard Fayd’herbe et Vincent Allet ont terminé la journée de la même façon que la veille, soit par une victoire. Ils étaient nombreux à penser que la mauvaise ligne de King Of Tara allait jouer en sa défaveur. Du reste, sa cote est passée de Rs 310 à Rs 650 avant la course. Mais Bernard Fayd’herbe a pu surmonter le handicap de sa ligne et sa monture s’est placée en deuxième position à l’extérieur du meneur Zigi Zagi Zugi. Ce dernier a imposé un train modéré pour conserver des ressources pour la ligne droite finale. On a aussi noté que les 600 derniers mètres ont été couverts en 35″36 et les 400 derniers mètres en 24″03. Akash Aucharuz avait mis tous les atouts du côté de sa monture. Toutefois, Bernard Fayd’herbe a confirmé qu’il est un excellent cavalier et il su tirer le meilleur de son cheval pour s’imposer. Silver Heritage a aussi terminé fort. S’il a pu prendre la mesure de Zigi Zagi Zugi, il n’a pu reprendre le cheval de Vincent Allet. Divine Connection a couru en net progrès. Il était idéalement placé dans la course, mais il lui a manqué le petit plus pour viser plus haut qu’un accessit.