- Publicité -

À Plaine-Magnien – XLD : « L’heure n’est plus au gaspillage… »

Les dirigeants de l’Entente de l’Espoir, Xavier-Luc Duval, Paul Bérenger, Nando Bodha et Roshi Bhadain, étaient à Plaine Magnien hier poursuivant la mobilisation politique sur le terrain. Ils ont tous réclamé la levée de la limitation à 50 du nombre de personnes dans des rassemblements publics, tout en dénonçant la corruption et réclamant l’organisation des élections municipales.

- Publicité -

Le leader de l’opposition a expliqué avoir présenté une motion de blâme à l’Assemblée nationale contre le gouvernement afin « d’amener la voix de la population au Parlement » et pour forcer le gouvernement à s’intéresser à la population.

« À quelques semaines  du budget, nous voulons forcer le gouvernement à s’occuper des plus démunis de la société. La guerre en Ukraine ne se terminera pas demain. L’Ukraine, le grenier du monde », déclare Xavier-Luc Duval, soulignant que l’Angleterre et l’Allemagne sont en récession. « Le temps n’est pas au gaspillage, c’est le rôle du gouvernement de protéger la population. L’opposition parlementaire  et extra-parlementaire  veilleront au grain le gaspillage », affirme-t-il.

Xavier-Luc Duval s’est aussi appesanti sur le changement climatique et ses graves conséquences sur le plan socio-économique. Il a réclamé une augmentation du salaire minimum ainsi qu’une baisse des prix des produits pétroliers et la formule de Vouchers aux plus démunis. Et ce, avant de souhaiter que les élections municipales soient  organisées  afin d’administrer au gouvernement MSM une bonne raclée.

Paul Bérenger a demandé aux autorités gouvernementales de cesser de faire  » dominer  » et permettre aux Mauriciens d’avoir des représentants auprès des organisations internationales. Il a été très critique à l’encontre du Speaker, Sooroojdev Phokeer, et du Premier ministre, Pravind Jugnauth;  qui ne traitent pas le parlement comme  cela aurait dû l’être. Il a annoncé qu’une fois au pouvoir, le nouveau gouvernement effacera tous les Rulings et amendera les Standings Orders pour que le parlement retrouve ses lettres de noblesse. Il ajoute que le rôle de l’Entente de l’Espoir est de combattre les augmentations des prix injustifiées tout en réclamant des élections dans les cinq villes du pays.
Nando Bodha a aussi dénoncé la hausse des prix et la corruption. Il a souligné la nécessité d’avoir un plan pour le développement de la région Sud. Il est revenu sur la nécessité de faire pression sur le gouvernement pour qu’il soulage la population.
Roshi Bhadain a également dénoncé les exagérations et les abus de la part du gouvernement. Il a rappelé qu’avant l’arrivée du Covid le gouvernement avait déjà puisé dans les réserves de la BOM pour s’approprier un montant de Rs 15 milliards. Il a dénoncé toutes les formes de gaspillage et a estimé que les élections générales arriveront bien avant 2024.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour