- Publicité -

AADI PADINETTAAM PERUKKU VIZHZAA 2022 : D’un ancien rituel tamoul qui perdure

GANESSEN ANNAVEE
Ex-Président
L’Union Tamoule De Maurice

- Publicité -

Ce mercredi 3 août, des Tamouls du monde entier célèbrent « Aadi Padinettaam Perukku Vizhaa », un rituel ancien ayant trait aux liens indissolubles du mariage, et que le temps n’a nullement altéré. Nombreuses sont celles à renouveler leur thali,  en signe d’attachement à notre héritage culturel en un monde où des traditions ne sont guère respectées.

Par l’entremise d’Aadi, des Tamouls démontrent leur contribution à cet effort universel de préserver la valeur intrinsèque du mariage, face à un courant favorisant le concubinage ou le mariage à l’essai et ce, dans un contexte où le divorce est légion.

Dans cette quête de la préservation et du rehaussement de nos valeurs identitaires, la fête Aadi se situe en bonne place, et nous ne pouvons qu’en être fiers. Ce renouvellement annuel de l’engagement pris lors des noces n’a rien d’excessif. Il n’y a qu’à regarder autour de nous pour constater tout ce qui, de nos jours, menace l’institution sacrée qu’est le mariage. À titre d’exemple, un livre sur le divorce fait remarquer que, lors de certaines cérémonies de mariage, la traditionnelle promesse que les futurs conjoints se font de « rester unis aussi longtemps qu’ils vivront » est remplacée par la promesse, plus limitée, de rester unis « aussi longtemps qu’ils s’aimeront »… Beaucoup de gens ne considèrent donc pas que le mariage doit durer pour toujours. Quelles sont les conséquences d’un tel point de vue? De nombreuses familles brisées et de grandes souffrances affectives…

Néanmoins, malgré toute la satisfaction qu’Aadi peut procurer, tout le symbolisme qu’elle représente, on ne peut ignorer que de gros nuages s’amoncellent sur toute la planète qui vit incontestablement des jours difficiles, voire sans précédent, alors que certains n’hésitent pas à prédire que le pire est encore à venir… Mais tout cela ne devrait nullement obscurcir la signification unique de cet événement que nous célébrons dignement en félicitant ces nombreuses épouses qui s’inscrivent de tout cœur dans ce changement de ‘thali’ pour renouveler le voeu de fidélité envers le conjoint. Cela, tout en ayant une pensée spéciale pour ces nombreuses veuves qui, autrefois, apportaient leur soutien au rituel et contribuaient ainsi à assurer la pérennité de notre culture.

Oungal Anaivarukkum Aadi Padinettaam Perukku Vizhaa Nalvaazthukkal.
Nandri et Vanakkam.
Vive le mariage, don du Créateur!

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour