- Publicité -

Accident de Sorèze : Bholah Ramlowat attend d’être indemnisé dix ans après

Bholah Sungker Ramlowat, un des rescapés de l’accident d’autobus de la Corporation Nationale de Transport (CNT) aux freins défectueux de Sorèze de 2012 qui avait fait dix morts et 45 blessés, attend toujours d’être indemnisé. Ce Higher Supplier Sales Officer, affecté à la State Trading Corporation (STC), affirme qu’il est la seule victime à ne pas avoir reçu une indemnisation à ce jour car son rapport médical était introuvable. Il se bat depuis dix ans pour que l’on retrouve ce dossier.

- Publicité -

Après son traitement, indique Bholah Sungker Ramlowat, il s’était rendu à l’hôpital Jeetoo à plusieurs reprises pour que l’on retrouve son dossier. « J’étais dans cet autobus au moment de l’accident. J’étais en route pour le travail et j’ai été blessé à la tête au moment de l’accident. Mon épaule gauche et ma colonne vertébrale ont été atteints. Après mon traitement à l’hôpital, je me suis rendu dans une compagnie d’assurances où les responsables m’ont informé que je devrais produire mon rapport médical, le rapport de police et ma fiche de paie. On m’a fait comprendre que ces documents sont valables uniquement pour les dix ans. Le délai s’achève ce mercredi 3 mai 2022 et je ne suis toujours pas en possession de mon rapport médical », s’insurge-t-il.

« Ce n’est que ce lundi 2 mai 2022 que l’hôpital m’a informé qu’on a finalement retrouvé mon dossier médical. Maintenant, il incombe à la compagnie d’assurances d’écrire à la police. J’attends toujours pour le moment »,déclare à LeMauricien Bholah Sungker Ramlowat.

Le violent accident d’autobus à la hauteur de Sorèze avait impliqué un autobus de la CNT, une Blue-Line datant de 2007, dont les freins ont lâché au moment de négocier le virage en pleine descente de Montebello. Le véhicule transportait une soixantaine de passagers. Le chauffeur du véhicule n’avait pas survécu à cet accident. Cette affaire avait fait l’objet d’une enquête judiciaire.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour