- Publicité -

Affaire High Voltage : Amende et suspension en sursis pour Sewdyal

Un stagiaire comme traducteur !

L a prestation de High Voltage le 18 juin dernier continue de faire des dégâts. Après le Brésilien Da Silva, titulaire de Sewdyal, qui a écopé d’une mise à pied de huit semaines, cela a été au tour de l’entraîneur de passer à la trappe hier. Le Racing Stewards lui ont infligé une amende de Rs 15 000 et 30 jours de suspension avec sursis sous la règle 73 (d). Amardeep Sewdyal a plaidé non coupable et devrait faire appel de cette sanction.

- Publicité -

Le règlement 72 (d) stipule que : “A trainer shall be responsible at all times, in relation to riders to : Give proper instructions to jockeys engages to ride horses under his care so as to ensure the horse is given every chance to achieve it’s best possible placing.”

Ce qui est reproché à Amardeep Sewdyal par le board qui était présidé par Deanthan Moodley, c’est que le Mauricien a donné des instructions strictes à son cavalier lors de la rentrée de High Voltage, ce qui a laissé peu de marge de manoeuvre à ce dernier et réduit considérablement les chances de ce compétiteur. Alors que le meneur creusait l’écart à l’avant, Da Silva est resté de marbre, alors que l’urgence de se rapprocher se faisait sentir. Il a par la suite pris tout son temps pour demander un effort à sa monture qui, malgré un bon coup de reins vers la fin, n’a pas été capable de se frotter pour la gagne.

Fait notable à signaler, c’est que le panel qui était constitué à 100% d’étrangers, avait eu recours, comme pour quelques enquêtes faites lors des journées précédentes, à un stagiaire, David Labelle, pour faire la traduction entre eux et Amardeep Sewdyal. Une chose est sûre, c’est qu’on a pu constater que la traduction n’était pas des plus fluide et cela ne garantissait pas une compréhension totale entre les deux parties.

Certains arguments de l’entraîneur perdaient en intensité, alors que certaines questions ne lui étaient pas reposées à l’identique. On peut se demander si mettre un stagiaire comme traducteur, qui plus est avec une faible expérience de la chose hip- pique, est la meilleure des choses dans un contexte professionnel. Cela pourrait avoir fait pencher la balance en la défaveur de l’entraîneur, car s’il avait accepté le fait que le cavalier ait monté selon ses instructions qui étaient de ne jamais bousculer High Voltage, d’attendre la dernière ligne droite avant de le balancer et lui demander un effort, Amardeep Sewdyal a aussi rétorqué à un certain stade qu’un cavalier se devait également de pouvoir prendre certaines décisions en course et qu’il n’oblige en aucun cas ses jockeys à suivre à 100% ses guidelines. Ce à quoi, le Chief Stipe lui a expliqué qu’il était a contrario avec ce qu’il avait expliqué plus tôt durant l’enquête.

Même s’il s’est défen du bec et ongles, tout en expliquant les vidéos des dernières sorties de son compétiteur à l’appui, les Racing Stewards ont trouvé l’entraîneur coup- able de n’avoir pas donné les instructions adéquates pour que High Voltage obtienne toutes ses chances lors de la 3e journée face à Pin Drop. Il lui ont infligé une amende de Rs 15000 et une suspension de 30 jours avec sursis d’une durée de 12 mois.S’il venait à être de nouveau trouvé coup- able sous cette même charge durant la prochaine année, sa licence sera suspendue pendant 30 jours.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour