- Publicité -

Agalega : Graves incidents entre des travailleurs indiens

Alors que les travaux des nouvelles infrastructures aéroportuaires à Agalega prendront fin bientôt, le quartier résidentiel des ouvriers indiens dans l’archipel a été fortement secoué dans la soirée de samedi dernier. Une violente bagarre a éclaté entre quelques travailleurs. Deux blessés graves ont été rapatriés hier à Maurice à bord d’un avion de la National Coast Guard. La police a eu fort à faire pour ramener le calme dans les dortoirs situés au village La Fourche dans l’Ile du Nord avec l’arrestation des présumés agresseurs. Un autre vol du Dornier est annoncé aujourd’hui pour le transfert des suspects. Dans les milieux d’Afcons Infrastructure, contracteur indien, de même que pour les autorités à Maurice, précisément le Prime Minister’s Office (PMO), ces incidents sont pris au sérieux.

- Publicité -

Des témoignages recueillis des habitants à Agalega, à plusieurs reprises ces trois dernières années, et plus fréquemment depuis quelque temps, des frictions sont intervenues parmi les travailleurs indiens. Plus d’un millier de travailleurs étrangers sont actuellement dans l’archipel alors que l’on compte seulement environ 400 habitants. La bagarre qui a éclaté samedi dernier dans la zone résidentielle des Indiens serait « plus conséquente» que d’habitude de par la gravité des actes d’agression physique. L’une des victimes a été agressée rudement au visage et l’autre au cou.

Une des raisons pourrait être l’abus de boissons alcoolisées ce soir-là dans le quartier des travailleurs. Un affrontement entre deux groupes se serait vite dégénéré. À un certain moment, les protagonistes auraient utilisé des objets tranchants pour se défendre. La police a été immédiatement mandée sur les lieux et les blessés ont été conduits au Centre de santé situé dans le Village 25 pour les premiers soins.

Mais un autre sujet encore plus important qui alimente les conversations dans l’archipel depuis dimanche dernier est l’information parue dans le journal Week-End et relative aux nouvelles infrastructures. En effet, l’hebdomadaire a fait état d’un article paru dans la presse indienne, et selon lequel des hangars construits dans la zone de la future piste d’atterrissage pourraient accueillir et abriter des Navy’s Submarine Hunting P-81 Aircrafts. Selon nos renseignements, cet article a relancé les appréhensions des habitants au sujet de l’utilisation réelle de la nouvelle piste d’atterrissage et du nouveau quai d’embarquement/débarquement par le gouvernement indien, qui assure le financement de la réalisation de ces projets d’envergure.

« Ce n’est pas la première fois que la presse indienne se pose des questions sur les nouvelles infrastructures en construction à Agalega et nous devons prendre en considération leurs observations », note un jeune père de famille. Il ajoute qu’avec la fin des travaux, il est grand temps que le gouvernement mauricien vienne dire « la vérité a la population » au sujet de l’utilisation de ces nouvelles structures. « Nou anvi kone ki pou ariv nou dan lavenir… », demande-t-il sur un ton empreint d’inquiétudes, traduisant par là même l’état d’esprit ces jours-ci au sein de l’ensemble de la population.

Le Dornier dans l’île hier pour le rapatriement de deux travailleurs indiens blessés lors des bagarres de samedi dernier

Une vue des hangars à proximité de la nouvelle piste d’atterrissage.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour