- Publicité -

Après la double journée de People’s Turf, le week-end dernier : La piste du Champ de Mars dans un piteux état

La MTCSL proteste officiellement auprès de la GRA et la HRD

Après les deux dernières journées de courses, la piste du Champ de Mars a été laissée dans un piteux état par l’organisateur, la People’s Turf PLC. En effet, en enlevant les False Rails’ qu’ils avaient installés à trois mètres de la lice, les employés de la PTP ont encore une fois fait preuve d’un amateurisme flagrant en effectuant un travail bâclé, choquant la MTC Sports and Leisure Limited. Cette dernière a alerté officiellement par écrit la Gambling Regulatory Authority et la Horse Racing Division.

- Publicité -

Cet état dégradé de la piste est la conséquence du fait que la People’s Turf PLC ne maîtrise aucune notion dans l’installation des False Rails, causant des problèmes aux jockeys et aux chevaux, samedi et dimanche. Du reste, des jockeys ont été blessés et les commissaires des courses avaient même dû émettre un communiqué samedi soir pour placer la People’s Turf PLC devant ses responsabilités.

« After the completion of the race meeting, the Chief Executive Officer of People’s Turf PLC Mr Khulwant Kumar Ubheeram, Mr Jedeon Sampson and Mr. J. Keble appeared before the Board and were advised that the inconsistencies in the false rails were unacceptable and that this issue must be resolved before racing tomorrow », note le communiqué à cet effet.

Constat accablant

Après inspection hier matin, la MTCSL n’a pas hésité à dénoncer cette situation à la GRA et à la HRD. Dans la journée, une équipe, dirigée par le Chief Stipe Deathan Moodley a effectué une descente des lieux pour constater de visu la situation et l’état de la piste.
Les stipes de la HRD ont fait le tour de la piste en compagnie de Stéphane de Chalain. Le constat a été plus qu’accablant car non seulement la People’s Turf PLC a laissé des gros trous un peu partout, mais il a également laissé traîner des barres de fer que s’ils n’avaient pas été trouvés et enlevés auraient pu causer de graves blessures aux chevaux.
La HRD se dit très concernée par cette affaire et a promis une enquête pour situer les responsabilités.

La semaine dernière, Le Mauricien avait déjà attiré l’attention de la Côte d’Or International Racecourse and Entertainment Complex Ltd sur cette question et avait même suggéré que le maintien de la piste aurait dû être accordé exclusivement à la MTCSL qui en a l’expérience.
Le secrétaire du MTC, Benoît Halbwachs avait même rencontré Jean-Michel Lee Shim pour trouver une solution à l’amiable à cet effet. Ce dernier avait repoussé avec dédain l’aide du MTC, disant que la People’s Turf PLC avait une équipe de maintenance compétente.
La HRD a désormais la responsabilité de trancher dans cette affaire car il est également bon de signaler que l’assurance des jockeys est encore en suspens. Tout cela ne fait que démontrer que les autorités en particulier, la GRA joue avec le feu.

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour