- Publicité -

Avec 997 290 visiteurs en 2022 – Obeegadoo : « Nous avons rempli notre contrat » 

- Le ministre du Tourisme révèle qu’il s’attendait « au mieux » à 950 000 touristes…

Le Deputy Prime Minister, Steven Obeegadoo, qui a réuni les opérateurs du secteur touristique à la mi-semaine autour d’un cocktail, s’est octroyé un satisfecit sur la performance du secteur en 2022. Et cela même si le pays n’a pas atteint l’objectif annoncé à plusieurs reprises par le gouvernement d’accueillir au moins un million de touristes.

- Publicité -

Steven Obeegadoo a souligné que 2022 était une année charnière et que tous les acteurs du secteur ont fait preuve de « solidarité patriotique » face à la « pire récession de notre histoire ». Commentant les arrivées touristiques pour 2022, qui ont atteint 997 290, il a joué sur les chiffres et déclaré qu’en fait, il n’a « jamais cru que l’on atteindrait le million de visiteurs quand ce chiffre a été avancé ». Il ajoute: « je m’attendais au mieux à 950 000 touristes.

Mais atteindre 997 000 arrivées, cela signifie que nous avons rempli notre contrat. Le million d’arrivées était uniquement un objectif pour mobiliser nos énergies et travailler dans la bonne direction. Tout comme pour l’objectif de 2023 de 1,4 million de touristes. Ce n’est pas une chose simple, c’est un idéal que nous avons énoncé. »

Concernant le nombre d’arrivées en 2022, Steven Obeegadoo soutient que cela représente 99,7% de l’objectif du million de touristes, déclarant au passage que le tourisme de croisière « redémarre plus lentement ». Se référant au taux de récupération, le DPM estime que la performance est honorable sur les marchés européens au dernier trimestre 2022, surtout sur les trois marchés représentant 40% des arrivées globales à Maurice, soit l’Allemagne – qui affiche un taux de récupération de 89% –, la France métropolitaine (97%) et la Grande-Bretagne (109%). « Nous avons eu plus de touristes britanniques fin 2022 qu’avant le Covid », dit le ministre.

Sur le plan de l’aérien, le taux de récupération en termes de nombre de sièges disponibles est évalué à 90%, a expliqué Steven Obeegadoo. Avant de lancer une fois de plus : « Nous avons rempli notre contrat, au grand dam de nos détracteurs – parce qu’il y en a –, dont le fanatisme impose de porter des œillères et de ne voir que ce qu’ils veulent voir. »

Médisance

Le DPM a déploré un titre de presse, en début d’année, à l’effet que le million de touristes n’avait pas été atteint. « Je trouve cela triste et désolant. Soyons sérieux ! Cette attitude cause un tort immense à notre pays, car les critiques sont répercutées sur Internet », dit-il. Se référant aux réseaux sociaux, il a également exprimé son agacement : « On a l’impression que toutes nos plages sont infestées de requins. Cette médisance fait un tort immense au pays. » Le ministre du Tourisme ajoute que « la critique est légitime et essentielle, mais de grâce, qu’elle soit objective et constructive ».
Pour 2023, il a parlé d’année de récupération, avec l’objectif de 1,4 million de visiteurs « pour se donner une direction ». Le début de l’année est très satisfaisant, selon le ministre, avec un taux de réservation « bien au-delà de 2019 ». Outre les opérateurs touristiques, des représentants du PMO, de l’aéroport et de la Santé, dont le Dr Catherine Gaud, ont également été conviés à ce cocktail. « Les représentants de la Santé qui sont parmi nous nous ont aidés à traverser l’épreuve de la pandémie et à sécuriser le pays pour nous permettre d’accueillir de nouveau des touristes », a déclaré Steven Obeegadoo, en leur rendant hommage.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour