Les membres du collectif des Avengers, au sein duquel les Rama Valayden, Shakeel Mohamed, Sanjeev Teeluckdharry et Roshi Bhadain font figure de vétérans, ont tronqué dimanche leurs toges d’avocat pour animer le rassemblement politique à La Louise. Un baptême du feu pour les Avengers. De prime abord, saluons leur courage et leur engagement à un moment où un profond désir de voir des jeunes professionnels s’engager dans l’arène politique était ressenti. Il fut un temps où les jeunes s’engageaient en politique motivés par une idéologie de gauche, voire marxiste, avec pour but de révolutionner la société en vue d’une plus grande justice sociale, pour l’unité nationale, contre les capitalistes compradores, pour l’octroi d’un plus grand pouvoir au peuple et à la classe des travailleurs, pour une richesse partagée.

Cette fois, c’est la lutte pour la justice pour tous, le combat contre les abus et l’accaparement des pouvoirs, contre la corruption, contre le communalisme qui motivent leurs démarches. Les orateurs n’ont pas eu à chercher très loin puisqu’ils sont tous associés pour la défense de Simla Kistnen à la suite de l’assassinat de son époux, dans la recherche de la vérité et la justice. Cette affaire qui a déjà fait couler beaucoup d’encre a mis en lumière beaucoup de zones d’ombre, notamment en ce qui concerne l’octroi de contrats et les malversations politiques.

La foule a répondu présent. Beaucoup se sont déplacés en signe de solidarité avec les avocats du groupe Avengers. D’autres se sont dérangés par curiosité et pour entendre les « révélations » promises. Et des « révélations », il y en a eu. Certaines n’ont pas été suivies de réactions par ceux visés, d’autres ont été démenties par les principaux intéressés. Dans l’ensemble, les orateurs étaient de bonne foi mais dans leur zèle, il y a eu quelques écarts de langage qui mériteraient d’être corrigés dans l’éventualité d’une prochaine sortie publique. De plus, la durée de leur meeting devrait être revue. A-t-on assisté à la naissance d’une nouvelle force politique de l’opposition ? Il est trop tôt pour se prononcer. Le groupe devra montrer sa résilience dans la durée. Entre la constitution d’une force de protestation et la création d’un parti politique, il y a tout un chemin à parcourir. Il faudrait pour cela donner au collectif une structure et un programme bien élaboré. Il semble que c’est la voie dans laquelle compte s’engager Rama Valayden, un vieux renard de la politique qui a connu des hauts et des bas.

Le meeting de La Louise terminé, l’attention des observateurs politiques est tournée vers la réunion du comité central élargi du MSM dans les locaux du Sun Trust ce samedi après-midi. Le Premier ministre continue à défendre bec et ongles son colistier Yogida Sawminaden, visé par une affaire d’emploi fictif, même si certains ne comprennent pas cette politique de “denials”. Il a, d’autre part, amorcé une attaque contre l’entente de l’opposition qui prépare une manifestation pacifique contre son gouvernement et lui, samedi le 13 février, à Port Louis. « PTr/MMM/PMSD, Bhadain, Laurette ek ban salte inn vinn ansam pou zet Pravind Jugnauth », a-t-il lancé, jeudi lors d’une réunion à Saint-Pierre. Une de ses stratégies consiste à faire une différence entre les membres du groupe Avengers et l’entente de l’opposition.

Du côté de l’entente de l’opposition, le “build-up” en vue de la mobilisation de la semaine prochaine se poursuit. Cette semaine, Paul Bérenger était à Petit-Raffray alors qu’Arvin Boolell multiplie ses rencontres, notamment avec les responsables de campagne des quatre formations politiques faisant partie de l’entente de l’opposition, jeudi. Vendredi, les leaders de l’entente ont rencontré des représentants des forces vives. La campagne de mobilisation devrait s’intensifier cette semaine alors qu’une réunion des dirigeants est prévue le 9 février. L’entente de l’opposition joue gros avec cette première manifestation commune alors qu’elle se prépare à se présenter aux élections municipales.

Entre-temps, la campagne de vaccination lancée la semaine dernière se poursuit à pas d’escargot alors qu’on s’attend à ce qu’elle soit plus massive et rapide dans le pays. Le Dr Zouberr Joomaye a promis qu’il y aura une accélération de cette campagne de vaccination dans les prochains jours.

Jean Marc POCHÉ