- Publicité -

Belle-Mare – Arrestation : Une employée d’hôtel enlevée à sa sortie du travail lundi soir

Une habitante de Riche-Mare , âgée de 37 ans, employée d’hôtel à Belle-Mare, a été enlevée à sa sortie du travail lundi soir. Après son service, elle se trouvait dans l’enceinte de l’établissement pour prendre son transport en vue de rentrer à la maison où attendait son époux.

- Publicité -

Un habitant de Trou d’Eau Douce (23 ans) qu’elle connaît, l’a approchée pour lui parler. Puis, il l’a forcée à entrer dans une voiture dans laquelle se trouvaient deux hommes assis à l’avant. La jeune femme était avec le jeune homme à l’arrière.

Elle avance que le véhicule a pris la direction de Trou d’Eau Douce et pendant le trajet, le suspect l’a giflée à plusieurs reprises. Puis, il l’a retournée chez elle à Sept Croisées. La victime laisse entendre que son ravisseur l’a agressée à plusieurs reprises.

Entre-temps, le chauffeur – qui devait récupérer l’employée d’hôtel – a été témoin de   cet enlèvement. Il a immédiatement alerté la police. Ayant compris l’urgence de la situation, une équipe de la Criminal Investigation Division (CID) de Flacq et des policiers de Trou d’Eau Douce, menés par les sergents Gokool et Mootoosamy, se sont rendus au domicile du jeune homme. Ils ont interpellé un ressortissant indien (24 ans) et un habitant de Grande-Rivière-Sud-Est (GRSE) âgé de 22 ans.

L’employée d’hôtel, retrouvée par la police, a décliné toute assistance médicale. L’autre jeune de 23 ans, l’habitant de Trou d’Eau Douce, a pris la fuite à l’arrivée de la police.

Les deux premiers suspects ont été conduits  au poste de police de Belle-Mare pour interrogatoire. Ils ont indiqué avoir agi sous les instructions du jeune de 23 ans. Et ce, tout en ajoutant qu’ils ont utilisé une voiture de location pour commettre cet enlèvement. Ils ont été placés en détention sur les instructions du surintendant Babajee.

Les deux suspects ont été inculpés au tribunal de Flacq hier alors que le présumé cerveau était activement recherché par la police. Les enquêteurs estiment qu’une affaire de cœur serait à l’origine de cet enlèvement.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour