- Publicité -

Championnats d’Afrique : L’OR au relais mixte pour la Team MCB-Maurice

C ’est la deuxième médaille remportée par la Team MCB-Maurice lors de cette 18e édition des championnats d’Afrique sur route en Égypte. Après la médaille d’argent des filles lors du contre la-montre par équipes lors de la première journée, Maurice s’adjuge cette fois l’or au relais mixte. Comme un symbole !

- Publicité -

Quelle jolie performance réalisée hier par la Team MCB-Maurice au relais mixte élite. D’ailleurs, il se murmurait que la médaille était à la portée des coureurs, mais c’était surtout la couleur du métal qui intéressait la communauté de la petite reine. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les coureurs n’ont pas déçu, et ils ont même sorti le grand jeu pour cette première participation dans cette catégorie. Maurice est montée sur la plus haute marche du podium en 56’30”30 avec 52 secondes d’avance sur l’Érythrée et carrément deux minutes sur les Égyptiens. Le Rwanda a terminé au pied du podium.

L’équipe de Maurice, composée de Kimberley Lecourt de Billot, Raphaëlle Lamusse, Lucie Lagesse, Christopher Lagane, Alexandre Mayer et Aurélien de Comarmond, a roulé à une jolie vitesse moyenne de 44,6 km/h. À titre d’information, rouler à une moyenne de 40 km/h est déjà très fort. S’approcher des 45 km/h, c’est titiller les professionnels. Les garçons et les filles ont vraiment sorti le grand jeu sur les 21 km qu’ils ont eu à effectuer en mode contre-la-montre. L’on retiendra par ailleurs la différence de niveau entre les éléments de la sélection nationale qui arrivent à tenir la dragée haute aux Érythréennes. D’ailleurs, lors du contre-la-montre par équipes, l’équipe féminine avait accusé seulement 10 secondes de retard sur les vainqueurs.

Alexandre Mayer, élément important de la Team MCB-Maurice, fait ressortir que cette performance est incroyable. « C’est pour moi un résultat inespéré. Ce matin (ndlr : hier), en me réveillant, je me suis entretenu avec mon coéquipier Christopher Lagane, et je lui ai dit que nous pouvions nous offrir la victoire face aux Érythréens. Il a souligné que cela allait être compliqué étant donné que les deux équipes (hommes et dames) étaient plus rapides que nous sur le contre-la-montre par équipes. Toutefois, pour nous, l’important était d’y croire. Il faut savoir qu’à la pédale, tout est possible. »

Avant d’ajouter : « Nous étions confiants que nous avions passé le relais à 20 secondes, tout était possible, et nous nous sommes mis à croire à l’impossible. Et après mi-parcours, sur le retour, l’équipe féminine avait déjà rattrapé son retard, nous entrevoyions la médaille d’or. Au final, les filles ont remis 50 secondes sur le dernier 10 km et les Érythréens se sont écroulés. Ils étaient d’ailleurs en pleurs à l’arrivée. De notre côté, la joie était incommensurable. » Raphaëlle Lamusse, très heureuse également, souligne que « gagner en équipe est une expérience exceptionnelle. »

Ce week-end, place aux épreuves de course en ligne, étape reine des championnats d’Afrique, avec les juniors qui seront en action à 11h aujourd’hui, alors que demain, les yeux seront rivés sur les élites hommes et dames, et notamment sur Kimberley Lecourt de Billot, qui vise une troisième médaille à ces championnats, elle dont la spécialité demeure la course en ligne. Elle a le potentiel pour monter sur la plus haute marche du podium. Elle n’hésitera pas à attaquer, histoire de conclure en beauté.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour