- Publicité -

COMMISSION ÉLECTORALE | XLD : « Suffisamment de matière pour une pétition électorale »

Le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, accompagné d’Adrien Duval, Kushal Lobine et Mamade Khodabacus, ont eu une réunion avec le Commissaire électoral Irfan Rahman afin de lui faire part de certaines observations concernant le déroulement des dernières élections générales. Une réunion qui a duré une heure et que Xavier-Luc Duval qualifie « d’intéressante ». Ce dernier s’attelle désormais à « étudier en détail ce qu’a dit le Commissaire électoral avant de décider de la marche à suivre ».

- Publicité -

Concernant la réunion, Xavier-Luc Duval avance : « Nous avons mis en avant tout ce que nous avons pu observer le jour des élections et celui du “counting”, de même ce qui a été divulgué dans la presse et sur les réseaux sociaux. Nous allons étudier en détail ce qu’a dit le commissaire électoral avant de décider de la marche à suivre. Il est clair d’ores et déjà qu’il y a un gros changement à faire dans la manière dont les électeurs sont enregistrés. Il faut un registre continu et non un ouvert à une période de l’année. Nous verrons toutes les personnes qui n’ont pu voter le jour des élections et nous allons prendre tous les noms avant de revenir vers la Commission pour démontrer si les failles et les manquements dans le système sont délibérés ou s’il s’agit d’un mauvais système. C’était une réunion intéressante et certainement, il y a suffisamment de matière pour une pétition électorale, qui se fera en collaboration avec le PTr et probablement avec le MMM. »

D’autre part, dans un tweet, le leader du PMSD revient à la charge sur les bulletins du centre de dépouillement de Calebasses dans la circonscription de Pamplemousses/Triolet (No 5).« La Commission Electorale et le Returning Officer soutiennent que cela « n’a rien d’anormal » vu que les bulletins déposés dans cette urne ont étés rangés par un officier consciencieux à l’aide d’une règle.  Des observateurs indépendants disent quant à eux que cela est physiquement impossible vu que l’urne est scellée dés le matin du scrutin. »

Poursuivant, Xavier-Luc Duval réclame une reconstitution des faits. » Qui dit vrai ? Une seule solution.  Faire une reconstitution des faits en demandant à l’officier concerné de refaire son exploit devant les journalistes indépendants et les membres du public. »

L’ancien leader de l’opposition conclut en soulignant que « la  démocratie ne peut attendre des années avant que l’affaire ne soit prise en Cour. La situation est d’une extrême gravité. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour