Photo iillustration

– Il sera mis en opération au dernier trimestre de cette année

Le câble MEltingpoT Indianoceanic Submarine System (METISS) a été installé par le MV Teliri au large du Goulet hier matin. La totalité du câble, qui s’étend jusqu’en Afrique du Sud, devrait être installée d’ici le mois d’août. Le coût total du projet avoisine les 40 millions d’euros, soit plus de Rs 1,75 milliard.

Une équipe d’Emtel Ltd et de la CEB (Fibernet) Co Ltd, deux des actionnaires du METISS, et des représentants de la Commission de l’océan Indien (COI), initiateur du projet, ont assisté aux opérations en mer.

Le MV Teliri, navire de la compagnie italienne Elettra TLC, est arrivé dans les eaux mauriciennes après être passé par Madagascar. Il mettra ensuite le cap vers La Réunion, puis l’Afrique du Sud, avec pour mission d’installer le câble METISS, un câble Internet à très haut débit, d’une une capacité de 24 térabits. Ce projet est le fruit d’un partenariat de six opérateurs privés de télécommunications. À savoir, du côté mauricien, Emtel et la CEB (FiberNet) Co Ltd – qui font partie du consortium METISS –, ainsi que du groupe Telma de Madagascar et Canal+, SFR et Zeop de La Réunion. La COI, elle, a accompagné dès le début l’élaboration du projet et continue de suivre son évolution avec les membres du consortium.

Le MV Teliri a procédé au largage du câble à Maurice pour, ensuite, le dérouler, l’objectif étant de l’installer sur une distance de 3 500 km, soit jusqu’en Afrique du Sud, en passant par le port de La Réunion et Fort-Dauphin, au sud de Madagascar. Les opérations se poursuivront dans les prochaines semaines à terre pour la connexion aux installations. La totalité du câble devrait être installée d’ici août. Suivront ensuite une phase de tests puis la mise en opération effective du METISS, qui sera alors le câble le plus puissant de la région. Selon les opérateurs, le câble sera mis en opération au dernier trimestre de cette année.

Les deux opérateurs mauriciens se disent pour leur part « fiers » d’être parties prenantes de ce projet régional, initié par la COI. Teddy Bhullar, Pdg d’Emtel Ltd, explique : « Emtel est très fier que la pose du câble sous-marin METISS ait commencé et qu’il soit bientôt prêt à être mis en service. C’est l’aboutissement de la bonne collaboration entre les membres du consortium METISS depuis plusieurs années. Ce câble apportera la capacité supplémentaire tant attendue à Maurice et permettra une meilleure expérience client et une meilleure connectivité avec les principaux “hubs” du monde entier. Emtel remercie la COI pour son soutien inconditionnel dans la réalisation de ce rêve. »

L’accord de construction et de gestion du câble a été signé à Port-Louis en décembre 2017 par les six opérateurs. En février 2018, le consortium a retenu les services de Alcatel Submarine Networks et Elettra TLC S.p.À pour la construction du câble et son déploiement. En Afrique du Sud, le consortium METISS s’est approché de Liquid Telecom pour faciliter la connexion à la haute bande passante internationale.

Le coût total du projet avoisine, lui, les 40 millions d’euros, soit plus de Rs 1,75 milliard. « Ce projet METISS est un résultat concret de la capacité de mobilisation de la COI et de la valeur ajoutée de la coopération, ici portée par le secteur privé. Le METISS répondra à des besoins pressants post-Covid de nos pays pour la connectivité, la compétitivité, la croissance, l’accès à l’Internet et la digitalisation de la société », se réjouit Hamada Madi, secrétaire général de la COI.