INGRID L.

Devrais-je être considérée comme blanche parce que je suis de teint clair ? Devrais-je être appelée jaune parce que j’ai de petits yeux ? Devrais-je être qualifiée de noire parce que je viens d’Afrique ? Il n’y aura jamais de point final à tout ça parce que les couleurs changent et se mélangent comme un camaïeu. Des fois, je me trouve un peu blanche, des fois plutôt noire ou entre les deux.

Alors au lieu de me focaliser sur ma couleur, je préfère me questionner sur ma culture.

Ai-je les mêmes valeurs de la culture dont j’ai hérité ? Pourrais-je apprendre et grandir de celle de mon voisin ? Car il n’y a pas une culture qui soit meilleure que l’autre, elles sont juste différentes. Dévoilons les qualités de nos différentes cultures, partageons le meilleur de ce que nos ancêtres nous ont enseigné et apprenons de leurs erreurs.

J’aimerais partager ces mots dits par le père René pendant une messe et qui m’ont marquée depuis: « Rassembler dans la diversité, l’union n’est pas l’uniformité. Que la communion domine la division. »