GUY NG TAT-CHUNG

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de l’autoédition. Saviez-vous que l’auteur d’un ouvrage autoédité est à la fois écrivain, correcteur, maquettiste, graphiste et éditeur ? Qu’il fait lui-même la publicité de ses ouvrages et en assure aussi la distribution? Ce qui implique, à priori, une bonne maîtrise d’un logiciel de traitement de texte…connaissance de la mise en page, des sauts de section et de pages, des tailles, des formats, des titres, du calibrage etc. Et pour la composition de sa couverture, il se métamorphose en ingénieur traitement de l’image …manipulation des calques, des filtres, des couches, insertion des textes, rognage et j’en passe. Une fois ces obstacles franchis, il y a la mise en ligne sur un site de vente d’e-books, procédure nécessitant un minimum d’aisance avec l’outil web. Certains ont la chance de se faire aider, mais ce n’est pas le cas pour la majorité, qui se débrouille comme elle peut.

Après ce parcours du combattant, ça ne veut pas dire que les autoédités sont connus ni que leurs livres se vendent. Loin s’en faut. À Maurice comme dans le monde francophone en général, le livre électronique n’a malheureusement pas bonne presse, et un bon écrivain peut rester toute sa vie dans l’anonymat.

Mon dernier ouvrage autoédité Mon royaume pour une larme est en vente chez amazon.com depuis une semaine, et il participe au concours Amazon 2021. Le nombre d’exemplaires vendus et la nature des appréciations laissées par les lecteurs sont à la base de la première étape de sélection. L’année dernière, j’avais réuni un peu plus d’une dizaine de commentaires clients alors que le gagnant en avait comptabilisé plus de trois cents ! Pourtant, j’avais lancé de nombreuses campagnes publicitaires sur Facebook, Amazon et Google Ads.

Cette année, je voudrais pouvoir compter sur vous, sur le soutien de mes compatriotes, amoureux de la langue française. Non pas que je mérite d’être le gagnant mais si je devais l’être, grande serait ma fierté de me dire que c’est aussi grâce à vous.

De quoi parle mon roman exactement ? La 4e de couverture qui suit vous en donne une idée :

Entre le pays fabuleux de Yahouland, et les rivages enchanteurs de l’île Maurice, vont se croiser les existences de deux couples séparés par le temps et la distance, mais réunis par un même terrible ultimatum: Maï Sao et Nien Van, les aristocrates sino-mauriciens et amoureux transis, Jean-Tak Koutouse et Ora, victimes d’absurdes préjugés sociaux.

Une étrange lorgnette viendra bouleverser leurs vies…

Dans ce récit librement inspiré des Voyages de Gulliver, Guy Ng Tat-Chung évoque avec sa verve habituelle les beautés de son île Maurice natale, tout en distillant avec une ironie cinglante sa vision caustique de l’être humain en particulier et de nos sociétés en général.

Un cocktail détonant, à mi-chemin entre le conte philosophique et le roman fantastique, qui surprendra le lecteur à chaque page…

Un livre électronique coûte rarement plus de deux cent cinquante roupies, et vous avez la possibilité de feuilleter le livre avant de l’acheter.

Chers amis, à vous de jouer et valorisez le mérite en y laissant une appréciation.

Voici le lien vers le site de vente.

https://www.amazon.com/Mon-Royaume-pour-larme-French-ebook/dp/B098XBQZSH/ref=sr_1_1?crid=3BCLZETG57FFG&dchild=1&keywords=mon+royaume+pour+une+larme&qid=1626960276&sprefix=mon+grand+p%C3%A8re+ce%2Caps%2C419&sr=8-1

Merci beaucoup pour votre soutien.