- Publicité -

De lundi à mardi : le réseau informatique de MK victime d’une cyberattaque

  • Les serveurs de la compagnie aérienne nationale en panne pendant presque 24 heures de lundi à mardi
  • MK obligée de basculer ses activités en ligne en mode manuel

Les employés et les clients d’Air Mauritius ont éprouvé de grandes difficultés à utiliser les plateformes informatiques de la compagnie aérienne depuis lundi. Et pour cause : le réseau de MK a été victime d’une cyberattaque. Du coup, toutes les activités et opérations en ligne de la compagnie ont subi des perturbations majeures, notamment au niveau des vérifications de la billetterie, du remplissage des vols et de l’agenda du personnel navigant.

- Publicité -

Les techniciens informatiques d’Air Mauritius auraient ainsi depuis lundi matin identifié des « Cyber-Threats » sur les serveurs de la compagnie. Des mesures ont aussitôt été prises pour basculer certaines activités sur d’autres réseaux, et résoudre en parallèle les problèmes de virus rongeant les serveurs principaux de la compagnie.

Certains affirment cependant que la matinée de lundi, rien n’était accessible sur les pages officielles de MK, que ce soit pour les voyageurs ou pour les employés, dont les pilotes et les membres d’équipage de bord. « Nous ne pouvions accéder au système de billetterie ou encore vérifier les horaires calés pour certains vols. Nous savions aussi que ce problème informatique allait provoquer des retards au niveau du trafic aérien », confiait à ce propos un membre d’équipage d’Air Mauritius hier matin.

Au sein de MK, tous les serveurs informatiques sont reliés, et cette cyberattaque aurait aussi atteint l’exercice de répartition du poids dans les avions. Aussi, ces vérifications auront dû être effectuées manuellement. Et ce n’est pas tout, puisque les sites Web internes de la compagnie étaient également en panne. Du coup, les employés ne pouvaient accéder aux planifications des Rosters, au réseau de transport ou encore aux e-mails pour le suivi des dernières instructions.

Toutes ces opérations sont de fait elles aussi passées en mode manuel, fait-on comprendre, et ce, sans que tous les concernés aient eu le temps de s’en rendre compte dans l’après-midi de lundi. Certains ont dû recourir à d’autres plateformes pour réceptionner leurs e-mails.

Dans les milieux du management de MK, on affirme que face à cette tentative de cyberattaque, la compagnie n’a eu d’autre choix que de procéder à un Complete Shut Down et d’enclencher un Reset des serveurs. Les cadres responsables avancent que ce qui s’est passé est un scénario purement technique en informatique, et que ces mesures ont été prises afin d’empêcher que cette Cyber Threat prenne des proportions plus chaotiques.

Au niveau de MK, on rassurait mardi à la mi-journée que tout était sur le point d’être réglé. Des sources informées indiquaient aussi que les activités commerciales n’avaient pas été affectées par ce problème informatique. Dans les milieux des réservations, on signalait d’ailleurs un retour à la normale en fin de matinée hier, alors que quelques opérations en ligne pour les besoins internes de la compagnie n’avaient pas encore été réactivées.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour