- Publicité -

Diplomatie : Pravind Jugnauth reçu par le PM Modi en début d’année

Avec la nouvelle année, le renforcement des relations diplomatiques entre Maurice et l’Inde sera à l’ordre du jour. En effet, une des premières sorties officielles du Premier ministre, Pravind Jugnauth, en cette période de pandémie de Covid-19 sera une visite en Inde à l’invitation de son homologue, Narendra Modi. Le dernier déplacement du chef du gouvernement remonte au début de 2020, soit au lendemain de la victoire aux dernières élections générales à Maurice et à la veille de l’éclatement de la pandémie.

- Publicité -

En effet, Suttyhudeo Tengur de la Government Hindi Teachers’ Union (GHTU) annonce dans un communiqué à la presse en ce début de semaine que « Pravind Jugnauth sera l’un de ces cinq invités de marque qui sont personnellement conviés par le Premier ministre indien, Narendra Modi pour assister au Vibrant Gujrat Global Summit du 10 au 12 janvier prochain ». L’identité des quatre autres personnalités internationales sur la liste officielle du gouvernement indien n’a pas encore été révélée.

« Au vu de nos relations diplomatiques et culturelles avec la Grande Péninsule et avec le soutien indéfectible de l’île Maurice à la République indienne au niveau international, et plus particulièrement avec les facilités accordées par le régime de Pravind Jugnauth à l’Inde pour l’établissement d’une base de communication à Agalega, cette invitation n’est donc pas une surprise. C’est bien plus une certaine reconnaissance de l’Inde au petit frère indianocéanique », poursuit Suttyhudeo Tengur.

Durant ces deux jours de visite officielle, les deux chefs de gouvernement passeront en revue les liens renforcés entre les deux pays, surtout en cette période de pandémie de Covid-19. Parmi les dossiers à l’agenda : la diplomatie de vaccination avec une nouvelle demande d’octroi d’une certaine quantité de vaccins AstraZeneca pour la campagne de la troisième dose à Maurice, d’autant plus que ce vaccin est considéré comme étant efficace pour contrer le variant Omicron.

Les échanges officiels sur le plan bilatéral porteront sur la consolidation des relations commerciales et économiques à travers le CECPA (accord économique et de partenariat entre les deux pays). Suttyhudeo Tengur s’interroge également : « Pourquoi pas un joint-venture entre les deux pays pour la fabrication de vaccins à Maurice destinés aux pays africains ? Maurice pourra bien devenir dans le cadre de cet accord économique un nouveau bras pour les deux pays pour la consolidation du soutien bilatéral. Pourquoi ne pas créer une ‘win-win’ situation et contrer ainsi l’influence grandissante et pesante de la Chine sur le continent africain ? »

Affaire à suivre sur le plan diplomatique…

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour