- Publicité -

Economie : Profits de Rs 691,3 M au 1er trimestre pour CIEL

La performance du groupe Ciel confirme, si besoin est, la robustesse de la reprise des activités économiques au sein des plus importants groupes du privé. Pour le premier trimestre, au 30 septembre dernier, le groupe a brassé un chiffre d’affaires de Rs 8,9 milliards, en forte hausse comparativement à la période correspondante en 2021 et ce, malgré un contexte économique mondial qui demeure volatil et incertain.

- Publicité -

Le groupe a bénéficié d’une croissance à deux chiffres au sein de tous ses pôles d’opérations. Son bénéfice opérationnel progresse à Rs 1,3 milliard, contre Rs 718,7 millions en 2021 et le résultat net atteint Rs 691,3 millions, contre Rs 191,9 millions en 2021, cela en grande partie grâce au redressement dans le secteur de l’hôtellerie, qui était déficitaire au premier trimestre de l’exercice précédent.

Le flux de trésorerie disponible (Free Cash Flow) est à nouveau positif, à Rs 283 millions, grâce à la forte génération de Cash Flow opérationnel qui compense largement l’augmentation des besoins en fonds de roulement et des investissements pour assurer la croissance future.

Avec un chiffre d’affaires de Rs 5,2 milliards, en hausse de 31% par rapport au trimestre comparable de l’année précédente, le pôle Textile récolte les bénéfices de sa gamme de produits, de son positionnement géographique et de son mix de devises. Les carnets de commandes à Maurice, à Madagascar et en Inde pour les segments Woven (chemises) et Knitwear (pulls) ont enregistré des hausses significatives, compensant ainsi la performance du segment Knits (Tricots) qui était inférieure aux attentes.

L’EBITDA a atteint Rs 463 millions, contre Rs 404 millions l’an dernier à la même époque. Le bénéfice après impôts s’élève à 269 millions, soit une augmentation de 11% par rapport au trimestre correspondant en 2021.

La filière Finance maintient une croissance à deux chiffres de 20% de son chiffre d’affaires, s’établissant à Rs 1,2 milliard au premier trimestre. Avec la bonne performance de BNI Madagascar, l’EBITDA a augmenté à Rs 361 millions, contre Rs 326 millions au trimestre correspondant en 2021. A Rs 234 millions, le bénéfice après impôts s’inscrit en progrès de 14% par rapport au trimestre de l’année précédente qui avait bénéficié de la reprise de provisions chez Bank One.

La performance du segment de la santé a réussi à compenser le manque à gagner causé par le recul des traitements liés au Covid et affiche une progression de 19% de son chiffre d’affaires à Rs 930 millions. La baisse de l’EBITDA de 20% et du bénéfice après impôts de 38% est principalement due au fait que le premier trimestre de l’année précédente avait bénéficié du produit de la vente de l’activité nigériane (Rs 62 millions).

Au niveau de l’hôtellerie, le groupe Sun Ltd enregistre une croissance de son chiffre d’affaires de près de Rs 1,4 milliard par rapport au niveau bas enregistré au premier trimestre de l’exercice 2021/22, lorsque les frontières étaient encore fermées. C’est une augmentation de 23% par rapport au trimestre comparable pré-Covid clos le 30 septembre 2019.

Cette performance notable en basse saison touristique reflète la forte augmentation du tarif journalier moyen de 44,2%, malgré un taux d’occupation inférieur de 7,2% au même trimestre comparable pré-Covid. Grâce à l’accent mis sur l’amélioration de l’efficacité opérationnelle et l’optimisation des coûts, le pôle a retrouvé un EBITDA positif de Rs 308 millions.

Le bénéfice après impôts s’élève à Rs 14 millions et inclut une contribution positive de Rs 6 millions d’Anahita Residences and Villas Ltd, l’investissement en joint-venture avec Ciel. Ce résultat se compare favorablement à la perte de Rs 463 millions enregistrée au dernier trimestre de l’exercice précédent.

Enfin, dans le pôle Agro, la part de Ciel dans le bénéfice attribuable d’Alteo est en progrès à Rs 130 millions, contre Rs 85 millions au trimestre correspondant de 2021. L’augmentation des prix du sucre sur les principaux marchés ainsi que l’amélioration des performances des opérations sucrières en Afrique de l’Est ont stimulé les résultats du pôle Agro. Le pôle immobilier d’Alteo a également enregistré d’excellents résultats au cours du trimestre avec la livraison d’un projet résidentiel local ainsi que des ventes en hausse à Anahita.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour