– Le retour en classe le 3 août et le port du masque obligatoire pour tous les élèves à partir de l’âge de 5 ans

–  La VPM et ministre de l’Éducation: « Compléter le programme d’études dans la sérénité et sans aucune pression sur les élèves »

Après la fermeture obligée des établissements scolaires pendant plus de quatre mois du fait de la pandémie de Coronavirus, les élèves du primaire et du secondaire reprendront le chemin de l’école le 3 août pour entamer le deuxième trimestre. Le nouveau calendrier scolaire 2020 présenté par la vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, prévoit la fin de cette année académique en mars 2021 avec les élèves se rendant à l’école jusqu’au 18 décembre, soit une semaine avant la fête de Noël. Les principaux examens nationaux, à savoir le Primary School Achievement Certificate (PSAC) et le National Certificate of Education (à la fin du Grade 9), se tiendront en mars et avril respectivement, tandis que les prochaines épreuves de SC/HSC se dérouleront, elles, durant la période avril-juin 2021. Les résultats des examens de Cambridge seront proclamés en août 2021 et, en conséquence, la prochaine année scolaire démarrera en juin pour s’achever en avril 2022.

Présentant les détails, Leela Devi Dookun-Luchoomun soutient que la préoccupation est de « permettre aux élèves de compléter le programme d’études sans aucune pression et dans la sérénité ». Elle ajoute qu’ « après une fermeture aussi longue, il était inconcevable de forcer les élèves à compléter leur programme d’études dans un laps de temps aussi réduit. Nous devons leur donner le temps nécessaire pour couvrir le programme. » Seuls 41 jours de classe ont été couverts depuis le début de l’année. « Avec les nouvelles dispositions prises par le ministère, les élèves auront amplement le temps de compléter le programme d’études. Ils pourront entamer l’avenir à l’aise et avec un esprit plus serein », dit-elle.

Mais d’abord, ce sont les petits de la maternelle qui retourneront à l’école en premier, à partir du 22. En raison de la consigne de distanciation sociale, les élèves du préprimaire viendront à l’école à des jours spécifiques, établis selon leur âge, soit deux fois par semaine pour ceux âgés de trois ans et trois fois pour les 4-5 ans.

S’agissant du primaire et du secondaire, la rentrée se fera d’une manière graduelle et les élèves ne seront pas tous à l’école le même jour en raison du manque d’espace et de l’obligation de la distanciation physique et d’autres mesures sanitaires fixées par le ministère de la Santé (voir encadré pour les jours de présence).

La ministre de l’Éducation déclare que ce retour des enfants à l’école requiert une préparation minutieuse et la collaboration du personnel. Dans ce contexte, les enseignants du primaire et du secondaire devront être à l’école à partir du 15 juillet. Les enfants des Grades 4, 5, 6, 10, 11, 12 et 13, accompagnés de leurs parents, doivent ainsi se présenter à l’école le samedi 1er août afin de « se reconnecter avec leur environnement scolaire et se familiariser avec les nouvelles normes sanitaires ». Elle met l’accent sur l’importance de la présence à l’école d’au moins un des deux parents de chaque élève ou d’une autre “responsable party” à l’école ce jour-là pour participer à la réunion avec le chef d’établissement.

À partir du 15 juillet, les enseignants retourneront à l’école pour aider aux préparatifs de la rentrée.  Avec le retour à l’école du 3 août, le ministère prévoit un programme de rattrapage et une remise à niveau dans les premiers jours avant de reprendre le programme d’études. En raison des nouvelles mesures sanitaires, les élèves resteront en classe sous la supervision des enseignants à l’heure des “breaks”, les activités dans la cour de l’école ayant été supprimées dans la conjoncture.

Malgré la reprise des classes, les cours à distance se poursuivront cependant à l’intention des élèves qui seront à la maison certains jours de la semaine. La ministre de l’Éducation a fait part de son appréciation quant à la participation des enseignants à ce mode d’enseignement, qui a commencé le 6 avril et qui a permis aux enfants, selon elle, de rester en contact avec leurs études. « Il était important que les élèves, malgré le confinement, restent connectés à l’école, et nous avons eu recours aux cours à distance, seul moyen pour atteindre les enfants. Du 15 juin au 14 juillet, il y aura une pause dans les cours en ligne. » La majorité des enseignants « ont assuré des cours en ligne spontanément dans l’intérêt des élèves », a aussi affirmé la ministre, ne manquant pas de faire ressortir que l’e-Learning « est la nouvelle normalité partout dans le monde ». Et le système éducatif mauricien ne pourra donc, dit-elle, « y échapper ».

À l’heure des questions, la VPM, répondant au Mauricien concernant une éventuelle participation des “private candidates” aux examens du Cambridge en octobre/novembre de cette année, a indiqué qu’une telle décision reviendra au MES, soulignant le dispositif à mettre en place et les ressources qui seront nécessaires pour l’organisation de ces épreuves, d’autant que les classes dans les écoles ne seront pas libres jusqu’au 18 décembre. À une autre question que nous avons posée concernant Rodrigues, la ministre a indiqué qu’un calendrier scolaire a déjà été établi, sans toutefois en communiquer les détails.

Dans les milieux des enseignants, l’année scolaire 2021 se terminant en avril 2022, on se demande si ce nouveau calendrier scolaire restera en place une fois cette date passée. À savoir donc s’il s’alignera sur le calendrier français ou si l’on reviendra à l’ancien système.

À suivre…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal), Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire), LM/WK/SCP – Abonnement mensuel (paiement via Paypal), LM/WK/SCP – Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire), et LM/WK/SCP -Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In