Photo illustration

La police de Flacq a arrêté lundi soir trois occupants d’une voiture sur le parking situé à l’arrière de la foire de la localité avec 94 doses d’héroïne. Tous trois ont été placés en détention.

Lundi soir, les hommes du sergent Bhugaloo rentraient en effet au poste de police quand ils ont aperçu le véhicule, dont la présence dans un lieu isolé et à cette heure tardive était suspecte. À l’intérieur se trouvaient le chauffeur (25 ans), un autre individu (37 ans), assis sur le siège passager, ainsi qu’une femme (26 ans), assise, elle, à l’arrière. Ne pouvant expliquer les raisons de leur présence sur ce parking, les trois suspects ont été ordonnés de descendre. Après quoi les policiers ont fouillé la voiture. C’est alors qu’ils sont tombés sur une fiole renfermant des doses de drogue déjà préparées et emballées dans de l’aluminium. La substance découverte, de couleur jaune, est soupçonnée être de l’héroïne.

Les policiers ont alors séparé les suspects afin de les interroger séparément sur les lieux. Le trentenaire a ainsi déclaré : « Pa pou mwa sa. Mo pa kone kiete sa. Mo pa kone ki sa pe fer anba. » La police l’a cependant informé qu’il serait arrêté pour trafic de drogue. Ce à quoi le suspect a répondu : « Mo pa dakor ek sa case-la. Pa pou mwa sa ladrog-la. » Mais le chauffeur du véhicule, lui, affirme exactement le contraire, ayant en effet expliqué aux policiers que la drogue appartenait au trentenaire. « Li dir mwa li zet sa fiol-la lor parking. Li demann mw fer enn kours amen li lor parking Cite Hibiscus pu li ramass sa fiol ladrog-la. »

La femme assise à l’arrière, elle, « est une amie », dit-il. « Li ti telefon mwa pu amen li lopital ek mo ti al pran li so lakaz. An mem tan mo kamarad (le trentenaire, Ndlr) ti vinn zwenn mwa lakaz pu so kours. » Tout comme son « ami », le jeune homme s’est vu notifier par la police qu’il était en état d’arrestation pour trafic de drogue, fait qu’il a vertement contesté. Quant à la jeune femme, elle a confirmé la version du conducteur, expliquant l’avoir appelé pour l’emmener à l’hôpital, car elle avait « des douleurs au ventre ». Elle poursuit : « Li ti vinn pran mwa lakaz ansam ek so kamarad ek lerla nu ti al lor parking Hibiscus. » Là, elle dit avoir vu le trentenaire descendre de voiture et revenir peu après.

Les trois suspects ont été emmenés au poste de police. Les policiers ont également saisi la drogue, d’une valeur marchande de Rs 115 000, et mis la voiture sous séquestre pour enquête. Les domiciles des suspects ont par ailleurs été perquisitionnés, mais rien d’incriminant n’y a été retrouvé.

À noter encore que le chauffeur est fiché à la police pour une affaire d’infraction à l’Information and Communication Technology Act (ICTA) et de possession de drogue, tout comme le trentenaire, arrêté dans le passé pour des cas de vols et d’escroquerie. La jeune femme, quant à elle, n’a jusqu’ici fait l‘objet d’aucune arrestation.