- Publicité -

Impliqué dans deux accidents fatals : Un chauffeur de camion fait un énième accident

– Son “helper” sous respiration artificielle à l’hôpital Victoria

Un chauffeur de camion (44 ans), déjà impliqué dans deux accidents fatals dans le passé, a fait un énième accident, jeudi, à Flic-en-Flac. Si le quadragénaire s’en est sorti avec des légères blessures, par contre son helper est sous respiration artificielle aux soins intensifs de l’hôpital Victoria. À hier, son pronostic vital était engagé. La police a démarré une enquête pour établir les circonstances de ce grave accident.

- Publicité -

Cet accident s’est déroulé jeudi après-midi au rond-point du Domaine Anna, à Flic-en-Flac. Il y avait que le chauffeur et son assistant dans un camion à remorque. En visionnant les images des caméras du Safe City Network, l’équipe de l’ASP Bissessur, épaulée par le sergent Jennah, a constaté que le véhicule roulait à vive allure vers Cascavelle. C’est en négociant le rond-point que le quadragénaire a perdu le contrôle du poids lourd. L’aide chauffeur, qui était assis devant, a été violemment projeté sur la route. À leur arrivée, les policiers ont trouvé la partie de la cabine du camion sur un trottoir alors que le trailer était bloqué sur la route. Un homme gisait dans une mare de sang à côté du camion. Alors que le chauffeur ne portait aucune blessure externe.

Le Samu est venu sur le lieu de l’accident et a transporté l’aide chauffeur à l’hôpital Victoria. Ce dernier était inconscient et aucune déposition n’a pu être enregistrée de lui. La police de Flic-en-Flac a réquisitionné le camion pour les besoins de l’enquête alors que l’alcootest sur le quadragénaire s’est avéré négatif. Le chauffeur a été autorisé à partir après avoir donné sa version.

Cet habitant de Bambous a été impliqué dans un premier accident fatal aux petites heures le 11 septembre 2018 alors qu’il travaillait comme chauffeur pour un hôtel à Flic-en-Flac. Il conduisait un van quand, arrivé près d’une station-service à Flic-en-Flac, il avait percuté une femme sur la route. Lorsque le Samu est arrivé, un médecin a confirmé le décès de cette piétonne. Le chauffeur avait été testé négatif à l’alcootest. Il avait expliqué à la police n’avoir pas vu la victime qui aurait traversé la route subitement.

Un an plus tard, ce chauffeur a fait une autre victime lors d’un accident dans la cour d’une concasseuse à Bambous. Il était au volant d’un autre camion qui venait de décharger une cargaison de roches. Alors que la corbeille du véhicule était toujours levée, le quadragénaire a commencé à rouler et il avait heurté un opérateur (55 ans) qui travaillait sur place. Le Samu n’avait pu que constater son décès en arrivant sur place.

Une nouvelle fois, le chauffer avait été testé négatif à l’alcootest. Il fait l’objet d’une accusation d’homicide involontaire alors que le cas est toujours en cour. En attendant que la justice établisse son innocence ou sa culpabilité, cet habitant de Bambous est toujours en possession d’un permis de conduire qui l’autorise à prendre le volant.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour