- Publicité -

Grand-Baie – Attentat à la pudeur dans un hôtel : Une Réunionnaise accuse un masseur

Après les allégations d’attouchements sur une adolescente réunionnaise (13 ans) par un skipper la semaine dernière à Rivière-Noire, une autre touriste de l’île sœur dénonce un autre cas quasi similaire.

- Publicité -

La plaignante, une étudiante réunionnaise (19 ans), n’a en effet pas apprécié les gestes « déplacés », dit-elle, d’un masseur (41 ans). Dans une plainte à la police de Grand-Baie samedi, la jeune femme a expliqué qu’elle loge dans un hôtel de la région.

Vers 18h30 dimanche, dit-elle, elle s’est dirigée vers le spa de l’établissement, où un masseur lui a demandé d’enlever ses vêtements et de ne garder que son bikini. Elle s’est alors allongée sur la table de massage.

Ensuite, dit-elle, pendant la séance, le suspect a retiré le haut de son bikini pour masser ses seins, après quoi il aurait baissé le bas de son bikini pour la caresser. La Réunionnaise dit lui avoir demandé d’arrêter, mais que le quadragénaire ne l’a pas écoutée.

Une dispute a alors éclaté et elle a quitté la pièce. Elle a rapporté le cas à la police le lendemain. Les policiers l’ont accompagnée jusqu’à l’hôtel, où elle a identifié le masseur qui aurait attenté à sa pudeur.

Le suspect, un ressortissant indien marié à une Mauricienne, a été conduit au poste de police. Cet habitant de Triolet a nié les allégations portées contre lui et dit n’avoir jamais touché les parties intimes de la victime. Après son interrogatoire, il a été relâché sur parole, à condition toutefois qu’il se présente au tribunal de Pamplemousses ce lundi pour son inculpation provisoire.

L’étudiante réunionnaise, en vacances à Maurice avec sa famille depuis le 15 janvier, a quitté le pays samedi après-midi.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour