FAZLEE DHUNY
Business Development
Specialist à la MCCI

Les chaînes d’approvisionnement de produits alimentaires et médicaux ont, de tout temps, eu à répondre à une exigence élevée en matière de traçabilité. La crise provoquée par la Covid-19 n’a fait qu’accentuer cette demande exprimée par les consommateurs et les patients du monde entier qui sont à la recherche de produits plus sûrs. De nombreuses autres crises sanitaires, telles que la vache folle, ainsi que le mouvement en faveur des produits bio et un fort lobbying des producteurs sont autant de facteurs derrière cette dynamique. De ce fait, la possibilité de suivre les produits à travers chaque étape de leur production jusqu’aux étagères de nos supermarchés est devenue un impératif. L’utilisation des codes-barres GS1 est, à cet égard, d’une importance capitale…

La place des codes-barres dans nos vies

En effet, leur usage est désormais courant, à tel point que nous ne prêtons guère attention aux « bips » que nous entendons lorsque les produits sont scannés à la caisse des supermarchés. À Maurice, la création des GS1 Barcodes remonte à 1994 grâce au travail de la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI). Ayant prévu l’émergence des hypermarchés dans l’île, l’institution avait alors entamé de fructueuses négociations avec l’European Article Numbering (EAN) International, organisation basée à Bruxelles. C’est ainsi qu’elle en devient, la même année, la représentante locale, menant ainsi à la création d’EAN Mauritius, aujourd’hui connue comme GS1 Mauritius.

Depuis 25 ans, GS1 Mauritius délivre des codes-barres en utilisant le code pays (609), contribuant ainsi au développement économique du pays en permettant aux opérateurs économiques dans les secteurs d’activité importants, tels que le commerce et la santé, d’accéder à de nouveaux marchés. Outre les supermarchés et hypermarchés locaux, plusieurs produits ont ainsi pu être exportés sur des marchés étrangers.

En optant pour les codes-barres, les opérateurs adoptent également les GS1 Standards qui contribuent à la traçabilité, en allouant des numéros et en affichant les dates d’expiration sur chaque batch. Ce faisant, il est possible de retracer le pays où le batch a été envoyé, voire même le détaillant à qui il a été vendu. Ces standards offrent ainsi une visibilité sur les produits tout au long de la chaîne d’approvisionnement, des producteurs aux consommateurs.

Échange d’informations et traçabilité

Contrairement à d’autres systèmes de traçabilité, l’avantage d’utiliser les GS1 Standards est leur interopérabilité. En effet, ces normes permettent les échanges d’informations entre différents systèmes d’une manière harmonieuse, offrant aux opérateurs une visibilité sur les produits tout en rassurant les consommateurs sur le circuit emprunté de la ferme à l’assiette. Ce système est surtout très efficace lorsqu’il faut faire des rappels de produits.
Pour les commerçants, les GS1 Barcodes comportent plusieurs avantages puisqu’ils réduisent les coûts liés aux inventaires et améliorent l’efficience des chaînes d’approvisionnement, et donc la disponibilité des produits. In fine, cela permet de parfaire le service client (réduction du temps d’attente dans les points de vente) et d’élever le niveau de confiance en ce qu’il s’agit de la qualité des produits.
En 2011, un Consumer Goods Forum Compliance Survey a conclu que les entreprises utilisant les GS1 Standards ont obtenu une réduction de 42 % des coûts liés aux centres de distribution, tout en diminuant de 21 % le temps d’attente pour les exploitants d’entrepôts. Pour les détaillants, ce système permet de réduire de 32 % les risques de se retrouver en rupture de stock. Ces avantages notables ont fini par convaincre un nombre grandissant d’opérateurs évoluant dans d’autres secteurs à l’instar de la santé, qui à travers la traçabilité des médicaments, les GS1 Standards contribuent ainsi à la sécurité des patients.

GS1 Mauritius : la sécurité avant tout

En 2020, que ce soit dans le secteur alimentaire ou médical, la traçabilité n’est plus une option mais un devoir. La crise découlant de la pandémie de Covid-19 n’a fait que confirmer cela. Au niveau de GS1 Mauritius, notre engagement se décline en trois volets. Forts de notre expertise, nous allons d’abord aider à l’adoption des meilleures pratiques observées à travers le monde tout en les adaptant à nos réalités locales.

Ensuite, il s’agit d’accompagner les Petites et moyennes entreprises (PME) – qui représentent 80 % des membres de GS1 Mauritius – qui rejoignent les chaînes d’approvisionnement en tant que fournisseurs ou prestataires de services auprès de certaines grandes compagnies. Pour ce faire, GS1 Mauritius a signé un partenariat public-privé avec deux entités : SME Mauritius Ltd et la Small Farmers Welfare Fund.
Finalement, nous nous engageons à offrir aux opérateurs des services conseils pour la mise en œuvre des solutions de traçabilité GS1. En tant que partenaire fiable et sérieux, l’institution s’engage à soutenir les opérateurs économiques et assurer la sécurité des consommateurs et des patients.