Sanjeev Annuth et Véronique Marisson en action sur le court de Petit Camp le week-end dernier

Le tournoi Vital Open 2020 organisé par la Fédération mauricienne de tennis (FMT) a accueilli les joueurs de tennis en fauteuil roulant samedi dernier. La rencontre a eu lieu au centre national de tennis à Petit Camp. C’est ainsi que pour la troisième rencontre consécutive, en simples hommes et dames uniquement, Véronique Marisson et Sanjeev Annauth se sont imposés comme attendu. L’objectif pour l’instant est de faire grimper le niveau du tennis en fauteuil local et d’obtenir un classement local, géré par la FMT, pour mieux suivre l’évolution des joueurs.

Les matches finissent sur des scores de plus en plus serrés lors de chaque rencontre. Chez les dames, en finale, Véronique Marisson perdait lors du premier set 0-3 face à son adversaire Jennifer Rosalie. Elle a ensuite pu égaliser à 6-6 pour conclure sur au tie-break 7-3 en sa faveur. Le même scénario a pu être observé lors de la finale masculine, où Sanjeev Annauth l’a emporté en trois sets face à Nooreshan Alleeare sur le score de 6-2, 4-6 et 6-3. « Une fois de plus, c’était une occasion pour nous de nous rencontrer lors d’une compétition. Notre performance s’améliore un peu plus à chaque fois. Je dois dire que la victoire n’a pas été facile. Malheureusement, nous avons encore un problème de transport qui ne nous a pas permis de nous entraîner comme il se doit. On aurait pu faire encore mieux si nous avions pu nous entraîner », soutient Véronique Marisson. Cette dernière souligne que les joueurs de tennis en fauteuil continueront à prendre part aux compétitions organisées par la FMT.

Pour sa part, Sanjeev Annuth est très heureux de l’avoir emporté une fois de plus. Il souligne cependant que la compétition n’était pas de tout repos, car son adversaire démontre un fort potentiel également. « La rencontre était assez difficile à gérer, surtout lors du deuxième set qui était en faveur de Nooreshan Alleeare. Il a beaucoup progressé. Toutefois, je n’ai pas baissé les bras et je pense que ma force mentale a fait la différence. Nous avons eu droit à beaucoup de tournois cette année et cela aide énormément », confie Sanjeev Annuth.

Véronique Marisson a lancé un appel, pour l’obtention d’un conteneur vide ou déjà converti en bureau. L’objectif sera d’en faire un bureau pour le tennis en fauteuil et un hangar par la même occasion pour y ranger les fauteuils des joueurs et les équipements. « Nous faisons un appel aux firmes qui voudraient peut-être se débarrasser d’un conteneur vide ou converti. Nous avons eu l’accord verbal pour le placer dans un endroit qui sera favorable à beaucoup de joueurs. Une fois que nous obtiendrons le conteneur, nous pourrons faire les papiers. Le fait d’avoir un lieu permanent pour garder les équipements nous facilitera la tâche au niveau du transport également », souligne-t-elle.

En effet, au lieu de deux vans, deux voitures seront suffisantes pour transporter les joueurs uniquement, sans les fauteuils, lors des compétitions ou pour les entraînements. « Ce sera peut-être la solution à nos problèmes d’entraînement. Moi, je peux transporter quatre joueurs et Jean Claude, un joueur du Sud, pourra en faire de même dans sa voiture avec les joueurs qui viennent de sa région. Nous essayons toujours de trouver des solutions. Heureusement qu’en termes de compétitions nous avons le soutien des firmes et de la Fédération mauricienne de tennis qui les organisent. Le classement officiel de la FMT rend plus professionnelle notre discipline. Auparavant, c’est moi qui le faisais. Je les remercie tous », dit Véronique Marisson.

La prochaine compétition sera un Open au Gymkhana.